Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Aménagement des voiries : les BEV

Derrière le sigle BEV se cache un aménagement incontournable pour les villes. Rendue obligatoire par l’arrêté du 15 janvier 2007, la mise en place de Bandes d’Eveil à la Vigilance est destinée à rendre la ville accessible à tous. Mais dans quel cas leur implantation est exigée ?

Application des BEV

Si les Bandes d’Eveil à la Vigilance sont obligatoires, elles ne le sont que dans certains cas précis notifiés par le Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU). Les applications obligatoires sont les suivantes :

  • Bordure des quais d’accès aux transports collectifs
  • Bordure des traversées de chaussées
  • Avant une volée d’escalier de plus de trois marches

Les Bandes d’Eveil à la Vigilance peuvent aussi être implantées dans les établissements recevant du public.

Utilité du dispositif

Les Bandes d’Eveil à la Vigilance n’ont pas pour objectif de guider ou orienter les usagers. Leur utilité se limite seulement à la éveiller l’attention des Personnes à Mobilité Réduite (PAM : personnes aveugles et malvoyantes dans ce cas) lorsqu’elles approchent d’une zone dite dangereuse.

Matérialisation des BEV

Les Bandes d’Eveil à la Vigilance sont composés d’une multitude de clous podotactiles bien visibles. La ville doit veiller à leur bon entretien et leur tenue dans le temps pour assurer un maximum de sécurité aux habitants.

Pour accroitre la visibilité des Bandes d’Eveil à la Vigilance, certaines villes utilisent des clous podotactiles photo luminescent, se nourrissant de la lumière le jour pour restituer une lumière artificielle à la nuit tombée.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet du Certu ou du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer.