Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Loi Duflot: les clés d’un bon investissement immobilier

Disposer d’une méthode ou d’un manuel garantissant la rentabilité d’un investissement dans le logement locatif est une entreprise ardue, le dispositif duflot offre  par les avantages qu’il transcrit une potentiel source de rentabilité.  S’il n’y a pas de méthode pouvant garantir de manière effective la réussite  d’un tel investissement ( investissement dans le logement locatif à loyer modéré), il existe cependant  des facteurs-clés de succès basés sur le choix de l’emplacement du bien, la maximisation du potentiel de rentabilité de son investissement  et l’optimisation du potentiel de défiscalisation.

La localisation de son investissement immobilier Duflot

Bien choisir la localisation de son investissement immobilier est la première des choses à garder en tête, un bon emplacement rendra votre logement attractif  aux yeux des locataires potentiels, pour cela il faut qu’il soit :

Localiser dans une ville dynamique économiquement faisant partie intégrante d’un grand bassin d’emplois,

Localiser dans un quartier bien desservi par tous les modes de transport et à proximité  d’infrastructures publiques (crèches, écoles…) et de commerces,

Intégrer  dans un cadre de vie agréable comportant à proximité des espaces de détente et de loisirs (parc, jardins, espaces verts…) ainsi que des équipements et/ou clubs sportifs.

Le potentiel de rentabilité de son investissement immobilier Duflot

Afin d’optimiser la rentabilité potentielle de son investissement dans le logement locatif à loyer modéré, c’est ce que le dispositif Duflot prévoit,  il est nécessaire de privilégier le choix d’un bien immobilier dans un quartier en cours de réaménagement ou bien dans un quartier en cours de création voire même en cours d’extension afin de limiter les coûts d’acquisition.

Il est également préférable d’investir dans un appartement de taille moyenne permettant de loger une famille avec enfants afin d’obtenir un taux d’occupation élevé. En effet dans les studios et autres petits appartements loués à des étudiants ou à de jeunes couples, le turn over est important et les travaux de rafraichissement fréquents.

Maximiser le potentiel de défiscalisation de son placement

Pour maximiser la défiscalisation potentielle d’un investissement immobilier en loi Duflot, il faut prendre en compte le possible cumul de la réduction d’impôts, de la déduction des intérêts d’emprunt et du déficit foncier.

Pour réaliser un investissement locatif en Duflot, il est préférable de ne pas toucher à son épargne disponible et de recourir à l’emprunt afin de pouvoir déduire ses intérêts des revenus imposables que constituent les loyers. Par ailleurs lors de la déclaration de ses revenus fonciers, il est important de défalquer des recettes que constituent les loyers, toutes les charges que sont les intérêts de l’emprunt servant à acheter le logement locatif, la taxe foncière, l’assurance, les travaux d’entretien ou de réparation du logement et les charges de copropriété. Si un déficit foncier est constaté, il sera alors imputable au revenu imposable permettant ainsi d’abaisser l’impôt sur le revenu.

O-invest

http://www.dispositif-loiduflot.org

Laisser un commentaire