Ça y est. Depuis le 8 mars dernier, minuit, tous les logements à usage d’habitation doivent être équipés de détecteurs de fumée. En effet, la loi 2010-238 du 9 mars 2010 impose à tous les propriétaires de résidences d’installer chez eux un détecteur de fumée dans le cadre de la lutte contre les incendies.

Ce que dis la loi

Quel que soit le type de résidence, y compris pour les logements inoccupés, ce sont les propriétaires des habitations qui sont tenus pour responsables de l’installation de ces équipements. Dans le cas où la résidence est une location occupée, le propriétaire doit a minima acheter ou rembourser l’appareil à son locataire. Toutefois, il n’est prévu aucune pénalité financière à quiconque n’installerait pas de détecteur de fumée. En outre, une compagnie d’assurance ne peut pas refuser l’indemnisation d’un sinistre au cas où il n’y aurait aucun détecteur d’installé. Aucun contrôle des installations n’est, non plus, prévu. La seule chose que faire un assureur, c’est de proposer une réduction de sa prime à qui installerait bien un détecteur. Récemment les députés ont fait passé un amendement pour repousser la date à la quelle les logements doivent être équipés de dispositif de détection des incendies à causes des ruptures de stock, vous avez désormais jusqu’au 1 janvier 2016 pour équiper votre logement.

Le fonctionnement de l’appareil

Pour ce qui du détecteur en lui-même. Il lui est demandé de détecter la fumée, et d’émettre un son très fort dans le but de réveiller les personnes endormies si l’incendie se déclarait la nuit. Le détecteur de fumée doit comporter la mention CE et doit respecter la norme NF EN 14604. Mais aucun d’entre eux ne peut être relié à la caserne des pompiers le plus proche. Ce qui fait qu’en cas d’absence des locataires ou des propriétaires, l’incendie se déclarera quand même. Néanmoins, le but premier d’une telle loi est de protéger avant tout les personnes, plus que les biens. Avant d’acheter un détecteur de fumée, il est nécessaire de vérifier que ce dernier soit bien aux normes et compatible avec la loi. Si l’on trouve des détecteurs de fumée de base autour de 20 euros, il en existe de plus onéreux, permettant d’autres options, comme celle de détecter également le monoxyde de carbone, gaz inodore et incolore, provoquant de nombreux morts chaque hiver. Les détecteurs de fumée peuvent facilement sauver des centaines de vies par an, mais le plus important reste la prévention avec des formations et le bon sens qui peuvent permettre d’éviter le pire.
Pour plus d’informations, visitez la page : http://ofps.fr/formation-sauveteur-secouriste-du-travail.html


peintures ONIP
Publiez une information
C'est simple et instantané !

1 - Inscrivez-vous

2 - Consulter votre boîte mail. Un mot de passe vient de vous être envoyé.

3 - Connectez-vous et publiez un communiqué de presse validé en moins de 24 heures.

Votre article sera propagé sur les différents partenaires qui reprennent nos flux RSS.
Les avantages :
- Diffusez vos infos sur un support dédié aux professionnels du bâtiment.
- Votre info est diffusée sur les réseaux sociaux et flux RSS, ainsi qu'aux abonnés par mail.
Suivez info bâtiment …
  • Sur les réseaux sociaux ou par flux RSS

    Suivez Info Bâtiment sur Facebook  Suivez Info Bâtiment sur Twitter  Flux RSS Info bâtiment



  • Par mail :

    Saisissez votre adresse mail :

    Fourni par : FeedBurner

Communication bâtiment
Pour vos relations presse bâtiment ou le développement de votre visibilité sur internet, contactez l'agence de communication bâtiment : Bâti Visibilité :
agence de communication bâtiment Bâti Visibilité