Publiez une info !
C'est simple et gratuit :
1 - Inscrivez-vous !
2 - Consultez votre boîte mail.
3 - Connectez-vous et publiez votre communiqué.
Les avantages :
- Diffusez vos infos sur un support dédié aux professionnels du bâtiment.
- Votre info est diffusée sur les réseaux sociaux et flux RSS, ainsi qu'aux abonnés par mail.


En hiver, lorsque les températures extérieures sont assez froides, le premier réflexe est de s’enfermer chez soi, bien au chaud. Dans cet objectif, on aurait plutôt tendance à fermer toutes les fenêtres et à vouloir isoler sa maison au maximum pour éviter tout risque de courants-d’air, au risque de négliger la qualité de l’air à l’intérieur de la maison.

Humidité-ventilation-hiver

Lorsqu’il fait froid dehors, il est plutôt rare de laisser les fenêtres ouvertes pour aérer, au risque de refroidir toute la maison. Pourtant, il est nécessaire de trouver des solutions pour aérer vos pièces correctement, pour préserver la qualité de l’air à l’intérieur de votre maison.

Combattez la sécheresse et l’humidité

En hiver, lorsque la température baisse, l’humidité diminue aussi. En y ajoutant l’impact des radiateurs plus chauds, l’air peut donc devenir très sec. Pour y remédier, pensez à laisser la porte de la salle-de-bains entre-ouverte, afin de laisser l’humidité se propager dans le reste de la maison (et d’éviter que l’humidité ne s’accumule dans cette pièce, par la même occasion). Aussi, pour améliorer un peu l’humidité et la qualité de l’air de votre maison, vous pouvez placer un poêlon ou une casserole d’eau sur le feu, et la laisser évaporer.

Si la sécheresse peut avoir un effet négatif sur l’air de la maison, l’humidité peut également provoquer d’autres problèmes. Pour limiter les dégâts, évitez par exemple de faire sécher votre linge dans une pièce de vie, mais choisissez plutôt un espace à part, qu’il est possible d’aérer.

Équilibrez la température

Si vous réglez le chauffage sur une température trop élevée, vous risquez d’obtenir un air très sec (la température élevée absorbe l’humidité).

Par contre, en baissant la température trop fort, vous allez créer de la condensation en la rallumant, ce qui n’est pas l’idéal non plus.

Essayez donc de conserver une température moyenne de 20 à 21° de manière constante pour assurer une bonne qualité de l’air ambiant.

Évitez les substances nocives

Surtout lorsque les portes et fenêtres restent fermées, évitez la production de substances toxiques.

Abandonnez donc l’idée de fumer à l’intérieur, évitez d’entreprendre de grands travaux de peintures (ou optez pour des peintures bio) et passez l’aspirateur et le chiffon humide régulièrement (afin de vous débarrasser des autres crasses).

Choisissez votre système de ventilation

Un bon système de ventilation évacuera l’air vicié pour réintégrer de l’air frais, sans pour autant diminuer la température générale de votre maison. C’est le meilleur moyen de vous assurer un air frais et sain à l’intérieur de votre maison, quelle que soit la saison et la température extérieure.

Ventilation naturelle ou mécanique, à simple ou souble flux,… il est important de vous renseigner auprès d’un spécialiste, qui vous conseillera sur le système de ventilation à choisir en fonction de votre maison et de vos besoins.

Pour plus d’informations sur le produit : http://www.bctech.be/systeme-de-ventilation/


peintures ONIP
Suivez info bâtiment …
  • Sur les réseaux sociaux ou par flux RSS

    Suivez Info Bâtiment sur Facebook  Suivez Info Bâtiment sur Twitter  Flux RSS Info bâtiment



  • Par mail :

    Saisissez votre adresse mail :

    Fourni par : FeedBurner

Communication bâtiment
Pour vos relations presse bâtiment ou le développement de votre visibilité sur internet, contactez l'agence de communication bâtiment : Bâti Visibilité :
agence de communication bâtiment Bâti Visibilité