Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

La ventilation au secours de notre santé

Saviez-vous que l’air confiné à l’intérieur de nos habitations est bien souvent plus concentré en polluants que l’air extérieur? Sans que l’on ne s’en rende forcément compte, une multitude de facteurs contribuent à contaminer l’air que nous respirons en espace clos. Lorsque l’on sait que nous passons en moyenne 80% de notre journée en espace fermé ou semi-fermé, on comprend mieux que la qualité de l’air intérieur constitue aujourd’hui un des enjeux majeurs en matière de santé publique. 

Les polluants aérien sont de multiples natures :

  • De nature physique :
    • L’amiante : l’amiante est un minéral naturel fibreux révélé cancérigène. Bien qu’interdite dans la construction depuis la fin des années 90, l’amiante reste toutefois présente dans bon nombre d’habitations construites avant cette date.
    • Les particules : certaines particules produites par les voitures, le tabac, le chauffage, l’encens, la cuisson des aliments ou encore par les activités ménagères peuvent notamment aggraver le risque de maladie cardio-vasculaire et de cancer du poumon mais sont également responsables de la dissémination de diverses maladies infectieuses.
    • Le radon : le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. On le retrouve habituellement dans les sols. Il est reconnu comme présentant un risque cancérigène.
  • De nature chimique :
    • Des composés organiques volatils : ces composés organiques volatils sont générés par l’activité humaine (bricolage, tabagisme, ménage,…) mais peuvent également se retrouver dans divers matériaux de construction et d’ameublement. Selon leur concentration, ils peuvent notamment provoquer irritation des yeux, du nez et de la gorge.
    • Le dioxyde d’azote : le dioxyde de carbone est issu de la combustion et est le résultat d’un transfert de pollution de l’extérieur vers l’intérieur. Une exposition prolongée peut induire à de l’asthme.
    • Monoxyde de carbone : une intoxication au monoxyde de carbone peut entraîner la mort… Une exposition à faible dose est, quant à elle, responsable de fatigue, maux de tête, vertiges,…
    • Pesticides : cancer, perturbation des systèmes hormonaux et nerveux sont quelques unes des conséquences d’une exposition aux pesticides. Ceux-ci peuvent être présent à l’intérieur par le biais de plantes d’intérieur, d’insecticides,…
  • De nature biologique :
    • Moisissure : la moisissure est le fruit de champignons microscopiques induits par un fort taux d’humidité. La moisissure peut causer rhinite, bronchite, asthme,…
    • Acariens :  les acariens sont eux aussi la cause de rhinite et d’asthme. Leur développement est favorisé par la chaleur et un trop fort taux d’humidité.

Comme on peut aisément le constater, les polluants présents dans l’air de nos maisons sont nombreux.

Pour garantir un air sain dans une habitation et, par extension, une bonne santé de ses habitants, une seule solution : une bonne ventilation (http://www.bctech.be/systeme-de-ventilation/). L’Etat belge, conscient de cette problématique, a d’ailleurs établit des normes en la matière.

La ventilation au service de votre santé