Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Quels sont les inconvénients de parquet contrecollé ?

Le parquet contrecollé fait partie des solutions disponibles sur le marché pour ceux qui souhaitent avoir un sol en parquet. On en trouve de différentes sortes chez des distributeurs spécialisés et le parquet contrecollé a de nombreux avantages, d’où son succès. Mais avant d’investir dans cette solution, il convient d’en connaître quand même les contraintes et les inconvénients. Vous pourrez ainsi choisir plus sereinement.

Inconvénient du parquet contrecollé : sa durabilité limitée

Le parquet contrecollé a divers avantages qui séduisent déjà de nombreux consommateurs. Mais s’il fallait absolument lui trouver un inconvénient, ce serait sa durabilité limitée comparée aux autres types de parquet qu’on peut trouver sur le marché.

Cette usure relativement rapide résulte de l’épaisseur de la couche d’usure qui est seulement de 3.5mm en moyenne. Même si cette couche est en bois noble, c’est beaucoup plus fin que sur un parquet massif par exemple. Alors que le ponçage est possible régulièrement sur un parquet massif, les spécialistes ne recommandent pas de ponçage régulier. Il faudra poncer le parquet contrecollé moins souvent pour ne pas devoir remplacer le revêtement.

L’autre inconvénient du parquet contrecollé concerne le coût. Compte tenu de tous les travaux à réaliser pour l’installation, le prix revient parfois cher au final. Comparé au parquet massif, le parquet contrecollé est plus couteux et moins durable.

Est-ce une mauvaise idée de se tourner vers un parquet contrecollé ?

Étant donné les inconvénients mentionnés plus haut, vous vous demandez certainement si c’est une bonne idée de se tourner quand même vers ce genre de parquet. En toute objectivité, ces contraintes ne doivent pas vous freiner. Prenez aussi le temps d’en découvrir les avantages et de comparer ce type de parquet avec les autres avant de prendre une décision.

En tout cas, le parquet contrecollé a quelques avantages à découvrir, notamment l’adaptation du bois avec les conditions extérieures. Les changements de température et les variations d’hygrométrie (humidité de l’air) ne changent pas l’apparence du parquet. En effet, la couche supérieure reste durablement intacte parce que les différentes variations sont absorbées par le support qui est en contre-plaqué.

Un autre avantage : la facilité d’installation. Comparé au parquet massif, le parquet contrecollé demande beaucoup moins de temps à la pose. D’ailleurs, on peut l’installer en tant que parquet flottant. Si vous ne connaissez pas le concept de parquet flottant, cliquez-ici pour en savoir plus.

Parquet contrecollé ou pas ? Voici notre bilan

Vous l’aurez compris, le parquet contrecollé a des avantages réels, mais on ne peut pas faire l’impasse sur les contraintes et les inconvénients. Il est donc vivement conseillé de bien étudier cette alternative avant d’investir dedans. Posez-vous les bonnes questions, notamment concernant le coût à court et à long terme.

Prenez également le temps d’en savoir plus sur les autres types de parquets disponibles sur le marché entre autres le parquet stratifié et le parquet massif qui sont souvent comparés au parquet contrecollé. Chaque type de parquet a des avantages et des inconvénients, mais tout le monde peut trouver la meilleure alternative en fonction du budget, de l’apparence attendue ou encore de la configuration de la pièce dans laquelle le parquet sera installé.

Connaître les inconvénients et les contraintes du parquet contrecollé permet à tout un chacun de choisir en toute objectivité. D’ailleurs, malgré certaines limites, ce type de parquet présente divers avantages et de nombreux ménages l’ont déjà adopté. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que le parquet est un élément décoratif, mais pas seulement un sol. Ainsi, étudiez particulièrement votre décoration intérieure et inspirez-vous !