L’offre d’achat d’un appartement

L’offre d’achat d’un appartement

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

Un logement vous a tapé dans l’œil et vous ne voulez pas le laisser filer mais l’offre d’achat d’un appartement ne se rédige pas au hasard. Nos conseils.

L’offre d’achat d’un appartement  est un papier formel, un acte juridique qui doit comporter toute une série d’obligations, mentions et autres clauses à formuler dans le respect du vocabulaire consacré.

L’offre d’achat d’un appartement

Qu’est-ce que l’offre d’achat d’un appartement ?

L’offre d’achat d’un appartement est un document rédigé dans lequel vous vous engagez auprès du vendeur à lui acheter son bien. La partie la plus importante est le prix d’achat que vous proposez au propriétaire. Evidemment, vous souhaitez acheter au meilleur tarif mais pour être pris au sérieux, il est essentiel de ne pas proposer un montant ridiculement bas. Renseignez-vous sur le marché local et la valeur du m2 dans le quartier. En fonction de l’état du logement et des autres avantages, à vous de décider si vous pouvez “miser” en peu en dessous afin de vous laisser une marge de négociation.

Sur votre offre d’achat

N’oubliez pas que ce papier engage votre responsabilité vis-à-vis du vendeur. Soyez donc très prudent et n’hésitez pas à vous faire assister par un professionnel pour cette étape, un avocat ou un agent immobilier, par exemple. Votre offre d’achat d’un appartement doit mentionner :

  • Le prix d’achat
  • Le type de bien, le nombre de pièces, la superficie, l’adresse
  • La durée de validité de votre offre, soit le temps que vous accordez au propriétaire pour accepter (ou refuser) votre proposition
  • Le délai de rétraction (qui vous donne le droit de revenir sur votre offre pendant 7 jours)
  • Les modalités de réponse du propriétaire : soit par voie d’huissier, soit par lettre recommandée avec accusé de réception
  • L’indication que l’offre d’achat sera annulée en cas de non réponse de la part du vendeur dans les délais indiqués
  • Le moyen de financement
  • L’indication que la vente ne sera définitive qu’à la signature du contrat

Vous pouvez aussi ajouter des clauses suspensives qui vous donnent la possibilité d’annuler la transaction, si par exemple, votre demande de prêt immobilier n’est pas acceptée.