Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Mérule : le champignon vorace des maisons

La mérule est un champignon lignivore se nourrissant de la cellulose du bois. Aujourd’hui, elle est réputée comme le fléau du bâti, car il peut entrainer une destruction du bâtiment si son invasion est prise en charge trop tard.

Mérule : qu’est ce que c’est ?

Aussi appelé « lèpre des maisons », ce champignon s’attaque aux boiseries, cartons et livres présents dans l’habitat. Il peut ainsi déguster toute la charpente des constructions et entrainer leur démolition. La mérule est particulièrement présente dans les maisons anciennes, plus humides et mal ventilées, ainsi que dans les maisons secondaires non aérées pendant plusieurs mois consécutifs. Les mérules prolifèrent très rapidement, pouvant grandir de 12 centimètres par semaine avec des conditions idéales d’obscurité, d’humidité et de non-ventilation. Le champignon dégage des spores qui peuvent ainsi circuler de maisons en maisons par le biais des habitants, des animaux, des objets et même du vent.

Pourquoi s’en méfier ?

La mérule se déploie et se déplace très rapidement. Elle peut envahir planchers, escaliers, plinthes, plafonds, cloisons et autres revêtements en bois en quelques mois si l’humidité y est présente. En cas d’inondation, qui lui apporte des conditions de croissance optimales, la mérule peut détruire un bâtiment en quelques semaines et s’étendre à toute une zone géographique.

En outre, les impacts de la mérule sur la santé sont nombreux. Exposés aux spores de la mérule, les habitants sont fragilisés et plus sensibles aux allergies et problèmes respiratoires : asthme, eczéma, rhinites, etc.

Vous pensez que votre habitation est occupée par ce champignon ? Renseignez vous sur les démarches de décontamination de mérules en cliquant ici.