Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Acariens : comment les éviter ?

Les acariens envahissent maisons et appartements, ils entrainent des allergies et des maladies respiratoires multiples. Comment éviter la prolifération des acariens dans son habitation ? Tout pour mieux comprendre ces parasites de la poussière.

Fiche d’identité

Les acariens sont invisibles à l’œil nu, ils mesurent en moyenne 0,2 mm et se logent dans les maisons humides et stockant la poussière. Ces petits arthropodes aiment les milieux chauds et mal ventilés, comme les tapis, les textiles, la literie ou les peluches. Ils se nourrissent de peaux mortes, ongles, cheveux, poils, débris alimentaires et moisissures, c’est-à-dire la majorité des déchets ménagers. Les acariens prolifèrent très rapidement, une femelle peut ainsi pondre jusqu’à 30 œufs toutes les 3 semaines, si l’humidité et à la température sont élevées. Dans un milieu sec, on peut ainsi trouver 3 acariens par gramme de poussière, alors qu’en milieu humide cette présence peut s’élever à 83 individus. Ainsi, les habitations sont des milieux de prolifération idéaux pour ces parasites.

Quelles conséquences ?

Les acariens provoquent de nombreuses allergies, en particulier chez les publics fragiles comme les enfants, les adolescents ou les personnes âgées. Allergies respiratoires, asthme, eczéma, rhinites… les conséquences sur la santé sont nombreuses. Si l’habitation stocke l’humidité et présente des marques de condensation, salpêtre ou infiltrations d’eau, ce risque est renforcé.

Conseils pour une prévention anti-acarien

  • Combattre l’humidité dans la maison en optant pour un système de ventilation efficace.
  • Aérer chaque jour les chambres, hiver comme été.
  • Changer et laver à haute température les draps et textiles régulièrement.
  • Limiter la température des pièces à 19°.
  • Privilégier des sommiers à lattes pour les personnes allergiques.
  • Utiliser des housses et linges de lit anti-acariens.

Pour en savoir plus sur la prévention contre les acariens, cliquez ici.