Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Acariens : un fléau pour la maison

Le terme acarien est connu et craint par de nombreux propriétaires et locataires. Mais sait-on vraiment ce que sont ces petits parasites qui envahissent maisons et appartements ? Quels risques présentent-ils ?

Petite taille, gros impacts

Mesurant à peine 0,3 mm, les acariens font partie de la catégorie des arthropodes. Les « acariens de poussière » occupent les endroits chauds, humides et mal ventilés de nos maisons : tapis, literie, textiles, peluches… Les acariens se nourrissent des différents déchets présents dans l’habitation : peaux mortes, ongles, squames, cheveux, poils, débris alimentaires, moisissures, etc. Une fois dans le logement, leur prolifération est extrêmement rapide : une femelle peut pondre jusqu’à 30 oeufs en 3 semaines si les conditions d’humidité et de chaleur sont réunies. Éviter l’humidité dans son logement est donc primordial, d’autant que le nombre d’acariens diffère largement selon le milieu où ils se développent : 3 acariens par gramme de poussière en milieu sec, 83 spécimens dans un milieu humide ! De quoi faire réfléchir les sceptiques de l’aération. Pour les personnes sensibles, l’exposition aux acariens augmente les risques d’asthme, de rhinite et d’eczéma.

Comment s’en débarrasser ?

Une fois envahi par les acariens, il n’est pas simple de trouver des solutions pour les évacuer. Voici quelques pistes…

  • Éviter la présence de nombreux tapis à poils longs.
  • Aérer votre habitation quotidiennement et ne pas laisser la poussière s’accumuler.
  • Secouer régulièrement la literie et retourner vos matelas.
  • Entretenir le linge de maison.
  • En cas d’allergie, privilégier les literies anti-acariens.
  • Si la présence persiste, faire appel à un professionnel pour un traitement anti-acarien du domicile.

Vous souhaitez en apprendre plus sur les dangers des acariens ? Cliquez ici.