Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Entrepreneur du BTP travaillant à domicile : comment s’assurer ?

Dans le domaine du BTP (Bâtiment et Travaux Publics), il est possible de se mettre à son compte, de devenir entrepreneur et de gagner ainsi sa vie en proposant ses services aux particuliers. Parfois, ce sont des entreprises privées qui recrutent des salariés pour effectuer ces travaux chez les gens ; parfois, il est possible de devenir auto-entrepreneur… Mais dans ce cas, il est important de bien s’assurer face aux multiples dangers qui peuvent survenir sur le lieu de travail de manière à éviter toute précarité et instabilité financière.

Qui est concerné ?

Un entrepreneur dans le domaine du BTP peut être spécialiste de la menuiserie, du ramonage, de la fumisterie, de la serrurerie, de l’isolation, de la plomberie, de l’étanchéité, de la maçonnerie, de l’installation sanitaire, de la vitrerie, de la miroiterie, de la couverture, de l’installation électrique ainsi que du revêtement des murs et des sols selon les fiches du site gouvernemental du ministère de l’économie : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Travaux-a-domicile

Quatre garanties à retenir

Lorsqu’un particulier veut faire des travaux chez lui, il fait souvent appel à un courtier en travaux pour sélectionner les meilleures offres, les meilleures entreprises de BTP, notamment celles qui proposent les plus solides garanties. La garantie décennale est certainement la plus importante d’entre elles, mais il existe également trois autres garanties : la garantie biennale de bon fonctionnement, l’assurance habitation et la garantie de parfait achèvement.

La garantie décennale

Avec la garantie décennale, l’auto-entrepreneur en BTP s’engage auprès du particulier à couvrir financièrement tous les dommages qui pourraient altérer l’installation qu’il a faite pendant dix ans.

La garantie biennale

La garantie biennale (parfois aussi appelée « garantie de bon fonctionnement ») engage l’entrepreneur à remplacer toute pièce de l’installation qui dysfonctionnerait par un équipement plus adéquat ; comme son nom l’indique, cette garantie s’étend jusqu’à deux ans après les travaux.

La garantie de parfait achèvement

Avec la garantie de parfait achèvement, enfin, la moins connue des trois, l’entrepreneur s’engage à réparer tous les défauts, toutes les failles de son installation remarquées par le particulier pendant l’année qui suit les travaux.

L’assurance habitation

Certains professionnels du BTP exercent majoritairement leur activité à leur domicile et y ont même installés leur atelier de fabrication.Il est nécessaire de contracter de demander une extension de garantie de garanties de votre contrat d’assurance habitation afin que votre matériel soit couvert à votre domicile en cas de vol ou de sinistres.

La responsabilité civile professionnelle

Lors des travaux, il est possible qu’un salarié, un client ou un tiers soit blessé ; il peut également arriver que les biens du client chez lequel s’effectuent les travaux soient accidentellement endommagés par ces derniers. Dans ce cas, il est obligatoire de disposer d’une assurance de responsabilité civile professionnelle (plus couramment appelée par ses initiales : RC) pour faire face aux indemnités exigées par le parti qui a subi les dommages et au coût des réparations. Une assurance de responsabilité civile professionnelle décennale est obligatoire pour les entrepreneurs du BTP, secteur où les accidents sont particulièrement fréquents.

Une assurance pour les dommages effectués sur les travaux avant réception

En cas de problème avec les matériaux destinés à servir pour le chantier, cette assurance est très utile. Elle sert à couvrir le coût des dommages que pourraient subir le matériel du chantier ; les accidents peuvent être nombreux sur ce dernier, allant du simple vol à un incendie ravageur, en passant par les dégâts des eaux, les effondrements, les petites détériorations, les catastrophes naturelles, les actes de sabotage, et cætera. Peu importe leur origine, humaine ou non, ces dégâts peuvent être couverts par une assurance spéciale, parfois appelée « assurance tous risques chantier » (TRC)

Une protection juridique

Une protection juridique est nécessaire en cas de litige ou en cas de procédure judiciaire en rapport avec les travaux entrepris. Elle permet de payer un avocat, de quoi défendre ses intérêts si un procès est engagé, par exemple ; en plus d’être purement financière, il arrive souvent que cette protection permette à son bénéficiaire (suivant l’organisme qui la lui délivre) d’être conseillé par des juristes professionnels et de se voir proposer des solutions pour régler un litige sans passer par les grandes instances judiciaires.
Nombreuses sont donc les assurances et les garanties auxquelles doit souscrire un entrepreneur du BTP pour éviter toute mauvaise surprise et faire en sorte de pérenniser son entreprise. Toutes ne sont pas obligatoires mais dans un secteur à risques comme ceux des BTP, qui impliquent une relation de confiance entre le client, l’entrepreneur, ainsi que s’il y en a, les salariés de ce dernier, elles s’avèrent vite indispensables.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
A propos d’Info Bâtiment

Info Bâtiment est un portail d’informations dédié aux professionnels du bâtiment et de la construction.

 

Nouveaux produits, conseils, services : Info Bâtiment, c’est toute l’actualité du bâtiment et de la construction sur un seul site !

Communiquez sur Info Bâtiment
communiquer-info-batiment
Annonces
Construisez votre stratégie digitale
strategie-digitale-batiment