Problèmes de calcaire : les alternatives à l’adoucisseur au sel

adoucisseur-co2-decalc

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

L’adoucisseur au sel est l’appareil le plus connu à ce jour pour se défaire des problèmes du calcaire à la maison. Ce marché de l’adoucisseur à résine au sel est très important en Europe avec un chiffre d’affaire avoisinant les 500 millions d’euros. Porté par des marques de renom avec des moyens considérables, comme l’autrichien BWT qui sponsorise une voiture de Formule 1, ou Culligan dont on voir régulièrement les publicités à la télévision, mais aussi Fleck, Laugil et bien d’autres…

Les alternatives proviennent souvent de l’insatisfaction quant à l’efficacité des adoucisseurs au sel.

En effet, les adoucisseurs au sel sont souvent critiqués pour leurs problèmes d’hygiène et de potabilité. Il est intéressant de rappeler que la norme sanitaire (ARS) interdit de boire l’eau provenant d’un adoucisseur au sel dans les ERP (Etablissements Recevant du Public). Et qu’il est obligatoire de faire un entretien régulier pour désinfecter les résines de l’adoucisseur au sel.

 

Alternative Anticalcaire Magnétique

L’alternative aux adoucisseurs au sel est ce qu’on appelle souvent les anticalcaires, qui peuvent prendre différentes formes. Tout le monde connaît les fameux aimants que l’on peut mettre autour du tuyau d’arrivée d’eau. Depuis de nombreuses années, ce marché s’est développé à force d’innovation, et c’est ainsi que l’on trouve maintenant toute une panoplie de procédés dérivés de ce premier concept de l’aimant, qui sont les électro-aimants, les systèmes catalytiques, électrolytiques, électromagnétiques et à induction.

Leur principe est de modifier la composition du calcaire en soumettant l’eau à un champ magnétique, naturel, électrique, électrolytique, par induction ou par cavitation avec adjonction de magnésium. Les molécules d’eau sont ainsi modifiées et orientées de sorte que la fixation et la cristallisation du calcaire ne soient plus possibles au passage de l’eau. Ce principe de base montre cependant certaines limites suivant la qualité de l’installation, et l’éloignement de l’appareil qui impacte la baisse du champ magnétique et l’effet attendu.

 

Alternative Anticalcaire au CO2

L’alternative des anticalcaires au CO2 dont le principe connu depuis longtemps dans l’industrie de l’eau, a été adapté aux habitations. L’injection de CO2 a pour effet de modifier légèrement le PH de l’eau en l’abaissant en dessous du PH de saturation (PHs). Le calcaire redevient ainsi soluble dans l’eau définitivement et naturellement.

Il faut savoir que la réglementation exige que l’eau distribuée soit à l’équilibre calco carbonique ou légèrement incrustante (arrêté du 11 janvier 2007 du CSP) afin de protéger les canalisations d’usure prématurés. Le CO2 étant le réactif permettant de régler cet équilibre.

 

Alternative de dynamisation et revitalisation de l’eau

Ce procédé fait appel à plusieurs actions : un tourbillonnement est généré en passant dans un tuyau en spirale, associé à un effet de vortex faisant varier la pression d’eau, qui fait accroître la concentration en oxygène et désactive la majorité des bactéries nocives et le transfert d’informations positives à travers de l’eau ou des matériaux nobles.

Important

Les informations présentées sur ce site doivent être interprétées avec prudence. Celles-ci sont issues de communiqués de presse, de blogueurs passionnés ou de rédacteurs pour le compte des entreprises qu’elles représentent afin de promouvoir leur produit, service ou entreprise. Seul l’avis ou le conseil d’un professionnel habilité vous éclairera sur votre situation personnelle.

Catégories