Faut-il obtenir une autorisation préalable avant de ravaler la façade de sa maison?

ravalement-facade

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

Pour éviter qu’une maison tombe en ruine, elle a besoin d’être entretenue. Outre les travaux ménagers effectués au quotidien, il faut prendre soin de son aspect extérieur. Le ravalement de façade fait partie des opérations permettant de préserver le bon état des murs de la bâtisse. Mais ce procédé est-il soumis à une autorisation préalable ? C’est justement ce que nous allons voir dans le présent article.

Le ravalement de façade : en quoi consiste ce procédé ?

Le mauvais état des murs extérieurs de notre logement peut mettre en péril notre sécurité et celle d’autrui. Ils peuvent en effet s’effondrer à tout moment et causer des blessures graves. C’est d’ailleurs pour cette raison que le ravalement de façade est imposé par le Code de la construction et de l’habitation. Aux termes des articles L.126-2 et L.126-3 de cette loi, il faudra réaliser les travaux tous les 10 ans au moins. L’omission à cette obligation est punissable d’une amende s’élevant à 3 750 €.

Néanmoins, il faut noter que le ravalement de façade n’est obligatoire que pour les propriétaires d’immeuble à Paris et dans certaines communes figurant sur un arrêté préfectoral. À titre d’information, il désigne l’ensemble des travaux effectués sur les murs extérieurs d’une habitation. Ainsi, il peut revêtir différentes natures (ex. : travaux de nettoyage, réfection de la façade, travaux de peinture, etc.). Pour l’exécution de ces diverses tâches, il est conseillé de faire appel à un ravaleur professionnel comme sur ce site : https://www.peinture-maconnerie-59.fr/ravalement-facade-lille-59000 .

Une autorisation préalable est-elle nécessaire avant d’entamer un ravalement de façade ?  

Avant toutes choses, il est à noter que le ravalement de façade n’a pas pour finalité de modifier l’aspect extérieur d’un logement. Il s’agit de remettre les murs extérieurs dans leur état initial. En l’occurrence, il n’est donc pas soumis à une autorisation préalable.

Néanmoins, il y a des cas où une déclaration préalable des travaux est requise. Il en va ainsi dans la mesure où le chantier de ravalement prend une grande ampleur. C’est le cas lorsque le ravalement implique la rénovation des murs. Cependant, il faudra veiller à ce que la maison retrouve son aspect originel.

En outre, l’obtention d’un permis de construire est indispensable pour toutes modifications de l’aspect de la façade. Cela peut se matérialiser par le changement de la couleur des murs, la mise en place d’un nouveau revêtement de façade ou encore la mise en place de décoration en relief.

Dans tous les cas, il est recommandé de se renseigner auprès de la mairie pour connaitre les démarches administratives à suivre avant d’entreprendre les travaux. Vous pouvez d’ailleurs compter sur l’aide du ravaleur professionnel pour vous accompagner dans leur réalisation.

En conclusion, le ravalement de la façade permet de préserver le bon état des murs extérieurs d’un logement. Sa mise en œuvre est d’ailleurs imposée par les règlementations en vigueur. Il peut se matérialiser par des travaux de nettoyage, des travaux de réfection ou des travaux d’embellissement. Pour leur exécution, le recours aux services d’un ravaleur professionnel est recommandé. Selon l’ampleur du chantier, il faudra en outre obtenir une autorisation préalable. Pour connaitre les démarches à suivre, il est préconisé de se renseigner auprès de la mairie.