Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Que faut-il faire avant les travaux de rénovation de la toiture?

La rénovation fait partie intégrante des travaux de toiture. Pour mener à bien le travail du couvreur, il faut une excellente précision dans les actions à faire avec la connaissance parfaite de la surface de travail. Il vaut mieux procéder à quelques vérifications durant les étapes de la rénovation. Pour votre propre bien, veillez à bien choisir vos matériaux en tenant compte des prix convenables.

La détermination des actions à faire et de la surface de chantier est utile avant la rénovation

Avant de passer aux travaux de rénovation de la toiture, il faut savoir précisément la date de la dernière remise en état des lieux. Pour cela, il est préférable de bien noter les moments propices pour entamer les travaux l’amélioration de la couverture de la maison.

Si la date trouvée est encore assez proche, il vaut mieux faire appel à un professionnel comme celui qui se trouve sur https://www.couvreur-51-marne.fr qui est un couvreur dans le 51 pour constater les failles. Après la constatation des défauts, un artisan couvreur peut tout de suite y remédier avec les meilleurs matériels. À part cela, il faut se demander si la rénovation à faire doit être totale ou seulement partielle. Bien déterminer avec précision les tâches à entreprendre peut-être assez avantageux pour rénover la toiture.

En plus de tout cela, connaître la surface exacte de la couverture du logement est très utile dans la détermination du volume des matériaux nécessaires à utiliser. Cela peut beaucoup vous aider dans vos préparations budgétaires afin de prévenir les mauvaises surprises ou même les activités inachevées.

Quelques vérifications s’imposent lors des travaux de rénovation pour la garantie du résultat

Durant les travaux de rénovation de toiture, il est important de vérifier si la charpente a besoin d’être refaite ou non. Refaire la charpente est nécessaire si celle-ci est endommagée ou bien si l’un de ses composants est cassé. Une charpente doit toujours rester en bon état, car elle joue un rôle principal au niveau de la couverture de la maison.

Tournez-vous auprès d’un artisan couvreur si vous avez des problèmes dans vos contrôles et vos vérifications. Mais ce n’est pas tout, rénover le toit de l’habitation est aussi le moment de voir la performance de l’isolation.

Il est préférable de toujours avoir un isolant sans défaut en hauteur du logement. Si ce n’est pas le cas, il faut régler le problème le plus tôt possible. Concernant les contrôles à faire, il y a aussi le côté de l’étanchéité. Cette dernière doit généralement être assurée au mieux autant que possible. C’est un élément à ne pas négliger durant les rénovations.

Choisissez les solutions économiques, mais durables pour les matériaux à utiliser dans la rénovation

L’économie est tout à fait possible dans les travaux de rénovation de la toiture. Pour cela, il suffit de faire le bon choix des matériaux à utiliser en tenant compte de la mission principale du couvreur professionnel.

Il y a toujours des matériaux moins chers que d’autres, mais il faut aussi penser à leur efficacité respective avant tout. Vous pouvez parfaitement vous procurer du meilleur équipement possible à des prix abordables. Mais il ne faut pas oublier le résultat qui va en sortir.

Rénover la toiture de la maison ne doit pas se faire une seule fois. Après une ou plusieurs dizaines d’années, il faut refaire le même travail. Cependant, dans le choix des matériels adéquats, faites bien attention aux conditions climatiques de votre région. Il faut suivre la tendance du quartier pour éviter de faire du va-et-vient dans les travaux. Demandez le conseil ou l’avis d’une personne bien experte en la matière en cas de doute.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Nettoyer sa toiture : comment faire un démoussage ?

Avoir une toiture avec une belle apparence demande des entretiens réguliers. Un des travaux nécessaires pour garantir le bon état de son toit est le nettoyage. Cette tache demande de la technique pour qu’elle soit efficace. De ce fait, l’intervention d’un professionnel en nettoyage est recommandée. Pour un démoussage approprié, des étapes sont à suivre avec précision. Comprenez cette démarche à travers l’article qui suit. Découvrez les outils et les produits de nettoyage obligatoires.

Les étapes à suivre

Pour éliminer les mousses de votre toit, un professionnel expérimenté comme ce couvreur en Landes suit les étapes suivantes.

Pour commencer, il se charge de retirer les algues, les lichens et les champignons. Puis, il débarrasse vos gouttières des débris végétaux et des feuilles mortes. Ceci étant fait, il effectue un brossage sur la toiture en utilisant une brosse et de l’eau. Cette opération consiste à ôter les tâches et les traces de couleurs brunes ou noires.

Pour assurer un meilleur lavage, le couvreur effectue un rinçage de votre toiture. Il emploie un nettoyeur haut ou à basse pression. De ce fait, les salissures sont enlevées efficacement.

Une pulvérisation de produit spécifique s’en suit. Il s’agit surtout des produits fongicides, des anti-mousses ou des produits algicides. Toutes les parties du toit sont concernées par cet épandage.

Durant cette étape, veillez à ce que le temps ne soit pas venteux et qu’il n’y a pas de pluie. Les couches doivent être régulières et l’application doit partir du faîtage aux gouttières. Suivant l’état de la toiture à traiter, une répétition de cette tâche peut être exigée.

Les outils nécessaires

Un demoussage est un travail demandant la possession d’outils performants et fiables. Le couvreur professionnel est donc tenu de disposer un matériel complet.

D’abord, l’échelle de toit est nécessaire vu que tout se fait en hauteur. Ce dispositif est exigé, surtout pour le cas d’une toiture en ardoise. Il doit être bien fixé pour garantir votre sécurité.

Ensuite, l’artisan doit se munir d’une brosse pour l’enlèvement des mousses. Elle doit être capable d’éliminer les algues résistantes. Un seau contenant de l’eau équipé d’un crochet facilitera aussi l’opération.

Pour le rinçage, il faut avoir à sa disposition soit un nettoyeur à haute pression soit un pulvérisateur à main. Dans tous les cas, le port de lunettes de protection, de gants et de masque est indispensable. Un harnais de sécurité vous protégera aussi tout au long du travail. Il vous maintient pour que des chutes ne se présentent pas.

Les produits utilisés

Afin de donner une allure parfaite à votre toit, le couvreur utilise des produits spécifiques. Outre le nettoyage à l’eau, il peut recourir à d’autres traitements pour un demoussage idéal. Ainsi, l’usage des algicides, des anti-mousses et des solutions hydrofuges promet un résultat qui dure. L’efficacité de ces derniers a été prouvée par des professionnels.

Pour le rinçage, la pluie peut faire le travail. Pour les solutions hydrofuges, elles sont plus fiables contre l’humidité. Elles présentent une double action. Leur performance anti-mousse et leur pouvoir hydrofuge.

D’autres professionnels du bâtiment utilisent aussi de l’eau de javel pour demousser. C’est une technique de nettoyage courante, se faisant à l’aide d’une brosse spéciale toit. Cette solution de javel est efficace pour se débarrasser totalement des mousses. Par contre, elle peut être incommodante pour certains matériaux de couverture. Le recours à un spécialiste devient inévitable à cet effet.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

3 étapes clés pour un ravalement de façade assuré

Vous souhaitez faire une rénovation de votre façade ? Assurez l’efficacité de cette opération en suivant pas à pas toutes les étapes nécessaires. Même si les travaux de ravalement de la devanture varient selon les bâtis, les tâches d’un façadier restent les mêmes. Découvrez dans cet article les préparatifs, le nettoyage ainsi que la mise en place du nouveau revêtement. Attendez-vous à une construction comme neuve au terme du chantier.

 

La réussite des travaux dépend de la préparation

Comme tout ouvrage et projet, la préparation est une étape non négligeable. La première tâche à exécuter est la demande d’autorisation. Souvent oubliée, la demande d’autorisation doit s’effectuer un mois avant le début d’un chantier. Tels que d’autres travaux de construction, l’absence de ce papier empêche la réalisation du projet.

Une fois l’autorisation à votre disposition, vous pouvez maintenant entamer le diagnostic de la façade. Cette tâche permet de connaître l’état réel et de définir les travaux utiles. Pour ce faire, il est recommandé de faire appel à un ravaleur professionnel comme sur ce site qui se trouve dans la Charente Maritime. Ce qui est en en mesure d’évaluer les réparations qui l’attendent ainsi que les matériaux indispensables. Il est aussi capable d’identifier la nature du revêtement de la devanture. De ce fait, il n’aura pas du mal à sélectionner les produits adaptés à votre support.

Il est possible ensuite de faire la préparation proprement dite. Avant la rénovation, il est judicieux de nettoyer pour éliminer les saletés. Cela permet de mettre en relief les défauts à corriger. Le façadier pourra ainsi déterminer la technique de nettoyage nécessaire : nettoyage haute pression ou technique chimique.

 

Traiter puis réparer

Le traitement des parements change en fonction du type de dégradation. Assécher les murs et les traiter avec un hydrofuge est suffisant pour des salissures, de l’humidité ou des mousses. Quant aux façades en bois, il est préférable de le traiter avec un insecticide pour une prévention des attaques de parasites. La consolidation et la réparation sont aussi nécessaires concernant les dégradations structurelles comme les fissures, les joints détériorés ou les trous. Dans tous les cas, il reste judicieux de faire un diagnostic des sources de problème. Ainsi, le ravaleur pourra agir face aux infiltrations ou face aux remontées capillaires à la base des murs.

À part cela, il est possible de choisir une isolation extérieure performante. Cette dernière conserve l’inertie des parois et empêche les températures extérieures de s’introduire à travers les murs. Aussi, pour limiter la déperdition calorique d’une maison, l’isolation limite la propagation des ponts thermiques. Du coup, ce type d’isolation est adapté pour les climats montagnards. Réparer les fissures de la façade est indispensable avant la pose du revêtement.

 

Mis en œuvre du nouveau revêtement

La dernière étape des travaux de ravalement de façade est le revêtement et la finition. Plusieurs types de finitions sont à la disposition des propriétaires d’une maison. Il peut jeter son dévolu pour celui qui est adapté à sa façade et à la nature des murs ainsi qu’à la vitesse de leur mise en œuvre. Cependant, le plus simple est la couche de peinture qui donne un effet bien naturel.

Dans le territoire français, il existe plusieurs classifications des enduits selon une norme. Laissez-vous aider par le ravaleur pour connaitre les produits couvrants et hydrofuges, les peintures et les induits souvent désignés en D1, D2 et en D3. Avec ses conseils, vous pourrez sélectionner l’enduit qui n’étouffera pas vos murs en pierre avec un enduit de ciment.

Pour appliquer le nouveau revêtement, il convient de commencer par l’application de la première couche qui n’est autre que le gobetis d’accrochage. Ensuite, il faut appliquer le sous-enduit puis l’enduit de finition. Terminez le tout avec la protection de la façade.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Isolation thermique de la toiture : comment la réussir?

Les déperditions de 30 % des énergies d’un bâtiment passent par le toit. Pour garantir le confort de l’habitat et réduire la facture sur la consommation d’énergie sur le long terme, il est indispensable d’effectuer des travaux d’isolation thermique. Mais comme il existe différents types d’isolation de toiture, découvrez chacun de leurs avantages et techniques de réalisation. Cet article vous aidera à choisir le meilleur moyen de le réussir.

 

L’isolation thermique par l’intérieur

L’isolation thermique par l’intérieur, souvent abrégée en ITI est une méthode simpliste et couramment utilisée dans les habitations. Quand vous faites l’installation de la bonne manière, vous bénéficierez de tous les avantages. En fait, pour augmenter le niveau de la performance thermique, cette technique demande l’application d’une membrane d’étanchéité entre la cloison et le matériau non-conducteur. Du coup, le toit et la pièce sous les toits auront une bonne protection. Pour une meilleure performance, optez pour la technique d’isolant le plus résistant possible c’est-à dire au moins 7 m²/W. Ainsi, cette membrane rendra l’isolant plus efficace. Elle empêchera aussi la vapeur d’eau de s’échapper afin de limiter les moisissures. Après cela, il faut mettre un écran de sous-toiture entre la toiture et le matériau isolant. Cela entraînera la restriction de la source d’humidité parce que le vent et la pluie ne s’introduiront plus sous les toits.

En conséquence, les inductions sur les rampants froids sont éliminées et le confort des occupants est amélioré. Le réaménagement et la redistribution des pièces seront aussi plus faciles. Moins coûteuse, cette technique est plus simple à effectuer.

 

L’isolation thermique par l’extérieur

Les couvreurs rattachés à cette entreprise de couverture dans le 24 par exemple, passent par cette deuxième option quand l’ITI est réalisable tant bien que mal. Elle nécessite plus de travaux parce qu’elle demande le déplacement des matériaux de couverture et la surélévation du toit. Comme l’isolation s’effectue entre la charpente et la toiture, elle entraîne une meilleure préservation d’espace habitable. D’ailleurs, le cachet d’une maison ancienne est conservé parce que la charpente apparente est gardée de manière intégrale.

Le couvreur a le choix entre plusieurs méthodes pour effectuer l’isolation de toiture par l’extérieur ou l’ITE. Il peut appliquer la technique du Sarking, la technique de caisson chevronné ou la technique des panneaux sandwich.

Quant aux points forts, l’ITE est plus avantageuse, car elle est la plus efficace. Pour réaliser les travaux d’isolation, il est inutile de vider les pièces aménagées des combles. Les occupants ne seront pas gênés tout au long des interventions. En fait, les parements de rampants ou plafonds ainsi que les poussières et les divers résidus ne seront pas déposés à l’intérieur. En préservant la hauteur sous plafond, elle entraîne la continuité de l’isolation sur l’enveloppe de la maison.

 

Lequel choisir ?

Isoler le toit est une opération non coûteuse par rapport aux murs. Mais comment faire le choix entre ces deux techniques qui comportent chacun leurs avantages et leurs inconvénients ? Généralement, l’option se fait à partir des désirs et des objectifs des propriétaires. Ils peuvent également référer à la configuration et l’état de la toiture. Si vous êtes un propriétaire et vous ne voulez pas entrer dans les détails techniques, faites tout simplement appel à un couvreur professionnel. Il fera en sorte de réussir ces travaux de toiture et fera le diagnostic du toit pour vous. Ce n’est pas tout. Il vérifiera la présentation de la toiture, la charpente ainsi que l’isolation des combles.

En fait, pour une couverture en piteux état, choisissez l’isolation par l’extérieur. Cela vous permettra également de refaire la toiture. Cependant, quand la charpente est moins solide pour une ITE, préférez l’isolation par l’intérieur. De manière générale, l’isolation thermique par l’extérieur est la plus plébiscitée parce qu’elle entraîne moins de contraintes.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Pourquoi louer une benne à déchets lors d’une construction

Les activités du BTG génèrent beaucoup de déchets. Leur volume est impressionnant sur les grands chantiers de construction. Les gravats, les plâtres, les bétons et autres matières s’accumulent à mesure que les travaux avancent. Adopter une bonne stratégie de gestion devient alors nécessaire. L’utilisation de bennes est une option éprouvée. Plusieurs raisons expliquent la pertinence de ce choix. Faisons le point.

Une évacuation rapide des déchets

Sans un récipient approprié, les déchets seront entreposés sur la moindre surface libre. La présence d’une benne à proximité optimise le stockage et accélère l’évacuation. Les ouvriers ne sont pas obligés d’attendre les fins de journée avant de nettoyer le chantier. Les petites interventions réalisées lors des courtes pauses sont plus efficaces, la quantité à enlever est moins importante. Cette approche est recommandée pendant les gros œuvres.

Une benne améliore les conditions de sécurité

Travailler dans un chantier plein de déchets est trop stressant. Les artisans auront du mal à exprimer leur savoir-faire quand l’environnement perturbe leur vision. Un espace encombré complique aussi le déplacement et l’acheminement des matériaux. Un chantier propre et bien rangé favorise la concentration. Il garantit également une condition optimale pour éviter les accidents de travail.

Une économie de temps conséquente

Les entreprises proposant la location de benne assurent l’installation et le ramassage du bac. Les ouvriers n’auront plus à effectuer de nombreux déplacements vers la décharge. Cette organisation se traduit par une économie de carburant. Comme les dépotoirs se situent loin des agglomérations, vous économisez une somme intéressante. Par ailleurs, vos équipes auront plus de temps à consacrer à leurs tâches. Le projet sera terminé dans les temps prévus.

Une meilleure gestion des déchets

Le volume et la nature des déchets évoluent en fonction de la taille des chantiers. Les professionnels apportent une réponse appropriée à vos besoins. Ils estimeront la quantité avant le début des travaux. Ils détermineront aussi si les matières nécessitent un compartiment spécial.

Grâce aux informations récoltées, ils seront en mesure de vous indiquer les bennes adaptées à votre situation. Plusieurs types sont disponibles, certains sont destinés à des déchets spéciaux. Les fabricants proposent également de nombreux modèles.

Les bennes facilitent le recyclage

Le recyclage commence par un tri efficace. Vous aurez à votre disposition plusieurs bacs en fonction de chaque matière. Aujourd’hui, le secteur est en plein boom. Une grande partie des cuivres et des plastiques commercialisés sur le marché provient de cette filière. De nombreuses entreprises spécialisées assurent l’installation des bennes, le ramassage, le transport et le recyclage des déchets. Elles achètent votre marchandise au prix courant.

Une meilleure responsabilisation du personnel

La mise en place des bennes est seulement un volet au sein d’une politique de gestion efficace des déchets. Informer, sensibiliser et responsabiliser les membres de votre équipe reste nécessaire. Justement, les professionnels proposent aussi ce service, leur offre ne se limite pas à la location des équipements. Impliquer le personnel au sein du processus constitue la meilleure approche. Vous élaborez ainsi une stratégie pertinente, conforme à vos objectifs et qui remporte l’adhésion de tous.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

L’essentiel à savoir sur le bornage d’un terrain

Bien qu’il ne soit pas systématiquement obligatoire, le bornage d’un terrain est un projet important. Ce dernier permet de sécuriser la propriété foncière et d’éviter de futurs conflits de voisinage. En raison de son importance, la réalisation de cette démarche doit obéir à une procédure bien spécifique. Les propriétaires ont notamment l’obligation de faire appel à un géomètre certifié sans quoi l’opération sera considérée comme nulle et non avenue.

Ce qu’il faut savoir sur le bornage d’un terrain

La loi peut obliger le propriétaire d’une parcelle à procéder à un bornage. Cette opération sera incontournable dans le cas où le terrain est destiné à la construction d’un immeuble à usage d’habitation ou mixte. Il en est de même si le bien en question fait partie d’un lotissement ou s’il a été obtenu après le regroupement de plusieurs parcelles. La procédure implique la participation des propriétaires de tout le voisinage. Il s’agit effectivement de dresser les limites de son terrain. Pour cela, toutes les parties prenantes fourniront les cadastres en leur possession. Le géomètre comparera ensuite ces documents avant de tracer les plans définitifs.

Quoi qu’il en soit, les textes en vigueur interdisent aussi la réalisation de cette démarche dans certaines situations. Ainsi, on ne pourra pas procéder à la pose des bornes si la propriété en question est accolée au domaine public ou si elle a déjà été bornée antérieurement. Par ailleurs, seul le propriétaire peut demander à ses voisins de participer à la mise en œuvre de cette procédure.

Il arrive également que des conflits surviennent. Pour y remédier, les parties prenantes peuvent porter l’affaire devant le tribunal. Le juge examinera les pièces fournies pour ensuite désigner un géomètre. Les frais de justice s’ajouteront aux honoraires de l’intervenant. D’où l’intérêt de solliciter un cabinet de géomètre expert à Nantes pour privilégier le bornage à l’amiable. Cela permettra d’alléger grandement ses dépenses.

Comment se déroule le bornage d’un terrain ?

Avant toute chose, les parties prenantes doivent choisir un géomètre expert. Celui-ci convoquera ensuite les ayants droit pour comparer les plans et décrire les limites de la propriété. Ceci étant fait, ce professionnel rédigera le fameux procès-verbal d’abornement. En signant cette pièce, les propriétaires acceptent le traçage établi par le spécialiste. Ce document possède une véritable valeur juridique et permettra de régler bien plus tard les litiges. L’intervenant passera enfin à la pose des bornes lorsque toutes ces étapes auront été accomplies. En dernier lieu, le géomètre enregistrera les cadastres sur une base de données centralisée. De cette façon, les autorités compétentes pourront accéder à ces pièces en cas de besoin.

Le bornage sert principalement à protéger son propre terrain d’un éventuel empiétement. Néanmoins, cette démarche peut aussi être obligatoire avant la vente d’une parcelle. Elle permet de connaîtreavec précision la superficie de la propriété et d’épargner à l’acquéreur toute mauvaise surprise. En cas d’écart important, l’acheteur peut d’ailleurs demander l’annulation de la transaction. Dans tous les cas, il s’agit d’un dispositif intéressant pour se prémunir contre les prescriptions acquisitives. Pour mener à bien cette opération, l’expertise d’un géomètre sera toujours indispensable.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Vente de maison : tout savoir sur le diagnostic immobilier

Quelles que soient les raisons qui peuvent pousser un propriétaire à vendre son appartement, la loi exige qu’il effectue un diagnostic immobilier avant d’entamer toute transaction. Pour en savoir un peu plus sur cette démarche immobilière, le présent article relatera ses principaux objectifs et les avantages qu’elle propose.

Pourquoi doit-on faire un diagnostic immobilier ?

Selon la législation française, un diagnostic immobilier doit être réalisé avant la vente ou la mise en location d’un bien immobilier (maison individuelle, appartement, local commercial). Cette obligation consiste à établir un état des lieux afin de déterminer les différentes composantes de l’habitat. Elle est généralement basée sur trois critères d’évaluation, à savoir l’année de construction du logement, la localisation, et éventuellement l’ancienneté des installations de gaz et d’électricité. Cette démarche a pour principal objectif d’informer le vendeur et l’acquéreur sur la viabilité du bien en question. Elle est réalisée par un organisme accrédité et est prise en charge par le vendeur ou le bailleur.

Le diagnostic immobilier est donc un bilan complet et général du bien. Il est destiné à recenser tous les risques d’exposition aux dangers, quelle qu’en soit la nature. Il doit ainsi être effectué en bonne et due forme, afin d’éviter les mauvaises surprises telles que les travaux imprévus ou encore les problèmes de santé dus à la présence de certains éléments nocifs (plomb, radiation, termites…). Réaliser un diagnostic immobilier permet également aux acheteurs potentiels de prendre une décision en toute quiétude, sans avoir peur de tomber sur un bien vétuste. L’évaluation des risques naturels et technologiques est un gage de protection de leur bien-être. En d’autres termes, le diagnostic immobilier permet aux futurs acquéreurs d’avoir une information complète et objective du bien qu’ils souhaitent acheter.

Que comprend un diagnostic immobilier ?

Comme il a été spécifié ci-dessus, la vérification des lieux doit être faite par un expert en diagnostic immobilier. Disposant des compétences et des qualifications requises, ce diagnostiqueur va dresser un Dossier de Diagnostic Technique (DDT) où seront indiqués tous les points de vérification nécessaires, à savoir la sécurité électrique, la conformité de l’assainissement, l’installation du gaz, la performance énergétique, la présence d’amiante, la présence de nuisibles, les risques d’exposition au plomb, l’état des risques naturels et technologiques (à proximité d’un central nucléaire, par exemple), etc. Ce document doit impérativement être remis à l’acheteur au moment de la transaction immobilière, soit lors de la signature du contrat.

Parce que la loi l’exige, la réalisation de toutes ces démarches doit être faite dans le strict respect des normes sécuritaires et environnementales. Elles doivent déterminer l’état général de la maison et des différents équipements qui y existent. Pour monter un dossier de diagnostic complet, il est important d’avoir une parfaite connaissance du secteur. À Paris, de nombreuses entreprises proposent leurs services dans la réalisation d’un diagnostic immobilier, à l’instar de la société 24h Diag. Ces interlocuteurs sont bien entendu soumis à des critères de compétence très stricts, afin de garantir une intervention professionnelle, aussi bien pour le propriétaire que pour l’acquéreur.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les différents travaux de maçonnerie

Le terme maçonnerie englobe une grande variété de travaux de construction, d’organisation, d’aménagement ou de rénovation. En d’autres termes, elle peut concerner autant les gros œuvres indispensables à toute construction d’une fondation reliant le sol et les murs porteurs que les seconds œuvres en vue d’appliquer des ouvrages de finition. Ces travaux peuvent aussi porter sur les maçonneries intérieures comme la démolition des murs, l’ouverture des murs, ou encore l’agencement du logement. La réalisation de ces opérations nécessite l’intervention d’un professionnel appelé « Maçon ». Voici donc quelques exemples de travaux de maçonnerie.

Ouverture des murs

Les travaux d’ouverture des murs consistent en une nouvelle pose de fenêtre ou de porte. En général, ils sont effectués à l’intérieur dans le but de créer un passage entre deux pièces voisines. C’est une opération qui nécessite une technique spécifique. C’est pourquoi l’intervention d’un professionnel expérimenté comme ce maçon au sein de l’entreprise de maçonnerie dans le 31. Dans cette démarche, il faut commencer par une pose de linteau IPN. Ceci étant fait, il faut établir un coffrage en béton puis percer le mur. Et pour finir, il faut poser l’étais.

Élévation des murs

Ce procédé vise à monter les murs extérieurs d’un bâtiment. Ces travaux nécessitent l’utilisation de différents matériaux comme le parpaing, les briques, les bétons cellulaires, les pierres et bien d’autres encore.

Murage des portes et fenêtres

On procède le plus souvent au murage des portes et fenêtres lorsque leurs présences deviennent inutiles pour les occupants du bâtiment. Pour ce faire, l’agencement doit être modifié. Même si sa réalisation est plutôt simple, l’intervention d’un maçon s’avère non seulement être plus pratique, mais aussi plus rassurant. Elle consiste à retirer une porte ou une fenêtre ainsi que son bâti avant de boucher la partie par une maçonnerie. Cette procédure ne demande donc généralement pas beaucoup de temps.

Construction de cloison

Les cloisons sont créées pour distribuer de l’espace à l’intérieur d’une maison. Cette séparation permet de protéger les occupants contre le feu ou l’humidité. Sachez tout de même avant de commencer les travaux que vous avez le choix entre les différents matériaux tels que le béton cellulaire, les plaques de plâtre, les panneaux alvéolaires, ou tout simplement les briques.

Construction d’ouvrages maçonnés

Les ouvrages maçonnés concernent principalement la construction d’escalier en béton pouvant faciliter la circulation entre les étages et la création de cheminées maçonnée pour se protéger contre les intoxications aux gaz et pour pouvoir se réchauffer convenablement pendant l’hiver. La réalisation de ces deux différents ouvrages doit cependant respecter des règles strictes qui nécessitent l’intervention d’un maçon.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Ce qu’il faut savoir sur l’aménagement des Immeubles de Grande Hauteur « IGH »

Communément appelés « gratte-ciels », les Immeubles de Grande Hauteur « IGH » font partie intégrante du paysage urbain. Seulement, ces bâtisses font l’objet d’une réglementation particulière. Cela a pour but de renforcer la sécurité des occupants de ce type de bâtiment. Dans ce contexte, les maîtres d’œuvre et les copropriétaires doivent prendre connaissance de ces normes avant la réalisation d’un aménagement quelconque.

Aperçu sur les lois qui encadrent la construction et l’aménagement des IGH

Les textes destinés à régir l’emménagement des IGH sont nombreux et variés. À vrai dire, les non professionnels sont rarement en mesure de déterminer les lois applicables. Dans ce domaine, on se référera principalement au Règlement de sécurité IGH. Toutefois, certaines situations obligent les maîtres d’œuvre à s’assurer du respect du Code de la Construction et de l’Habitation. Pour les immeubles à usage de bureaux, les responsables peuvent aussi consulter le Code du travail sur certains aspects des travaux.

Toujours est-il que les autorités compétentes s’efforcent de simplifier la réglementation. En attendant l’entrée en vigueur de ce projet de loi, les particuliers ont tout intérêt à solliciter des bureaux d’études spécialisés. Ces derniers veillent à ce que ce type de construction respecte toutes les normes. Leur expertise sera aussi indispensable dans le cadre d’une rénovation. Ces ouvrages peuvent constituer un certain risque pour les occupants. D’où la nécessité de se pencher sur chaque étape des aménagements à réaliser.

Les maîtres d’œuvre ne vont pas uniquement se concentrer sur l’aspect technique du projet. Ils s’efforcent également de créer un espace confortable qui répond aux attentes des propriétaires. Depuis quelques années, les particuliers ont la possibilité de demander des maquettes 3D. Grâce à ces dernières, on pourra facilement imaginer les pièces une fois que les travaux ont été effectués. Cette solution permet aussi d’apporter quelques modifications aux plans si on n’apprécie pas certains détails.

Quelles sont les normes à respecter absolument ?

Malgré la diversité des textes qui réglementent l’aménagement des IGH, les professionnels de la construction ne peuvent ignorer certains points. Puisque ces bâtiments abritent un grand nombre de personnes, ils font l’objet de normes de prévention incendie renforcées. Celles-ci obligent par exemple les maîtres d’œuvre à procéder à un compartimentage. Cela consiste à créer plusieurs zones de 2 500 mètres carrés s’étalant sur une longueur maximale de 75 mètres. Une zone de 3 mètres carrés sépare chacun de ces compartiments. Ceci dans le but de ralentir la propagation des feux.

La présence d’un système de désenfumage est aussi obligatoire. Selon les statistiques, 75 % des personnes qui décèdent au cours d’un incendie ont été asphyxiée par la fumée. Il s’agit alors d’évacuer efficacement ces gaz nocifs pour préserver les occupants.

Enfin, les responsables doivent mettre tout en œuvre pour faciliter les éventuelles évacuations d’urgence. D’ailleurs, le compartimentage permet d’évacuer uniquement une partie du bâtiment. Cette norme IGH prévoit également la mise en place de plusieurs alarmes et détecteurs de fumée. Les mesures prises ainsi que les installations éviteront la panique et les mouvements de foule.     

En somme, aménager un immeuble de grande hauteur n’est pas une mince affaire. Les intéressés ont tout intérêt à faire appel à un professionnel en aménagement IGH comme elielarnold.com. L’intervention d’un spécialiste garantit le respect des réglementations en vigueur et permettra de se prémunir contre d’éventuelles sanctions en cas d’inspection.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les différents types de ravalement de façade

Pour vivre en toute sécurité dans sa maison, il est impératif de bien entretenir ses murs extérieurs. Ces derniers définissent l’aspect d’un lieu de vie. Au moindre souci, procéder à une rénovation est essentiel.

Le ravalement de façade est une opération demandant une attention spécifique. L’idéal est de se confier à un ravaleur pour la réalisation des travaux. Cet artisan applique une méthode suivant plusieurs facteurs. Il utilise également des matériaux de construction diversifiés. Pour découvrir les techniques de ravalement de façade possibles à adopter, suivez cet article.

(plus…)

Charpente en bois ou charpente en béton: Laquelle choisir?

Pour qu’une toiture soit bien équilibrée, robuste et très résistante, il faut s’assurer non seulement de la parfaite étanchéité de la couverture, mais également de la structure et de la composition adéquate de la charpente. En effet, le matériau qui constitue l’armature est à choisir avec soin car il conditionnera sa solidité et sa longévité. La plupart des charpentes traditionnelles sont construites en bois. Cependant, il existe actuellement d’autres matériaux pouvant être utilisés à cet effet tels que le béton.

La charpente en bois

Jusqu’à aujourd’hui, le bois tient une place primordiale dans la réalisation des travaux de charpente. Sa grande résistance ainsi que son côté pratique ont fait sa renommée dans l’univers de la construction durable. Cependant, les bois que l’on utilise pour la création d’une charpente sont à sélectionner avec soin.

Il faut tenir compte, en premier lieu, de leur disponibilité locale pour éviter les surcoûts liés au transport et pour contribuer au développement de l’économie forestière de votre région. 

Ensuite, il est très important de choisir l’espèce de bois qui servira de support à votre toit. Il peut appartenir à la famille des arbres à feuilles caduque ou bien des résineux. Selon l’essence choisie, les performances ainsi que l’utilisation du bois peuvent différer. Effectivement, certains types sont plus adaptés que d’autres à un emplacement donné. En guise d’illustration, pour les grosses pièces de charpente, les essences de Pin sylvestre, de sapin Douglas, de chêne ou d’Epicéa sont les plus souvent utilisées tandis que pour la fabrication des chevrons ou des lattes, on peut opter pour du bois de Châtaignier, de peuplier ou de Bouleau. Mais pour des raisons écologiques et en termes de qualité, privilégiez autant que possible les bois certifiés durables, respectueux de l’environnement comme les labels PSC, PEFC.

Par ailleurs, une ossature en bois est très prisée pour son côté esthétique. La mise en valeur des poutres de construction en bois offre un charme des plus naturels à l’intérieur de votre demeure. Il n’en est pas moins de l’extérieur car avec une charpente en bois, nombreuses sont les possibilités de choix de couverture : des tuiles, des ardoises, des bardeaux de bois, du métal.

Bien que très résistant, facilement accessible et économique, la charpente en bois présente néanmoins quelques inconvénients. Elle est moins adaptée à une toiture plate pour laquelle une armature en béton conviendrait le mieux. Aussi, le bois nécessite un traitement spécifique contre les moisissures, les champignons et les insectes. Ce qui suppose un entretien régulier et l’achat de divers produits pour bois.

La charpente en béton

Largement apprécié pour sa solidité, le béton est actuellement de plus en plus populaire sur les chantiers de maison. Un de ses atouts concerne sa grande malléabilité architecturale. En fait, le béton peut s’adapter à n’importe quelle configuration de toiture bien qu’il soit surtout mis en œuvre dans la réalisation de toiture plate ou encore des toit-terrasses. 

Il existe essentiellement trois types de béton pour vos travaux de charpente : primo, il y a le béton précontraint pourvu d’une meilleure résistance à la traction et d’un faible risque de fissures ; secundo le béton armé qui est l’idéal pour des travaux de rénovation et tertio, on a le béton léger particulièrement choisi pour la création de combles.

D’ailleurs, une charpente en béton est très robuste et peut résister aux intempéries même les plus rudes. Egalement, le béton ne craint pas le feu et ainsi, ne contribue pas à sa propagation en cas d’incendie. En plus, il procure une excellente isolation thermique et phonique. En outre, du point de vue budgétaire, une charpente en béton coûte moins cher qu’une armature en bois.

En revanche, côté esthétique, le design offert par les structures en béton est assez banal et limité réduisant le plus souvent l’aspect chaleureux de la demeure. Sans oublier que la mise en œuvre d’une charpente en béton nécessite l’intervention d’un professionnel dans le domaine comme ce couvreur dans le Gard pour que son installation soit faite dans les normes.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Toiture plate ou toiture en pente : Laquelle choisir ?

Vous avez un projet de construction de maison ? Mais vous hésitez encore sur la forme que vous allez donner à la partie supérieure de votre habitat. Avant tout, sachez que la toiture, joue un rôle considérable dans la protection d’un habitat. A part son rôle de protection, le toit occupe également un rôle esthétique. Il existe deux forme de toiture qui sont tous séduisantes : la toiture plate et la toiture en pente. Avant de choisir, il est de votre intérêt de connaitre les caractéristiques de chacune de ces deux formes.

Les avantages d’une toiture plate

Encore appelée « toit terrasse », cette forme de toiture est de plus en plus répandue en France. Elle se caractérise par sa forme plate. Elle est formée d’un seul pan horizontal. Pour sa couverture, vous pouvez utiliser du bitume ou un caoutchouc synthétique spécialisé. Ces matériaux sont spécialement conçus pour couvrir les toits plats. En tout cas, il est recommandé de demander des conseils auprès d’un couvreur avant de choisir sa couverture. En effet, il y a des types de couvertures qui ne peuvent pas s’adapter au climat de certaines régions. D’autres ne sont pas conformes aux règlementations en vigueur.

En raison de sa forme, son aménagement est tout à fait possible. Vous pouvez ainsi l’aménager en jardin ou en terrasse. Et si votre cour est assez étroite, vous pouvez même faire de votre toit terrasse, un lieu de barbecue pour les week-ends. D’autant plus, vous pouvez y installer facilement des panneaux solaires.

En outre, la toiture plate constitue le nouveau modèle de toit. En optant pour cette forme, vous donnez à votre maison une apparence moderne et branchée, tout en étant élégante. Également, vous n’avez aucun souci à vous faire en cas de tempêtes ou de rafales de vent. Votre toit ne risque pas de s’envoler.

Enfin, il est important de souligner que pour garantir l’étanchéité de la toiture et l’écoulement des eaux pluviales, il faut quand même prévoir une petite pente ne dépassant pas les 15°.

Les avantages d’une toiture en pente

Cette forme de toiture est aussi connue sous le nom de « toiture en bâtière ». Elle existe en versant unique, en deux, trois ou quatre pans. La plus courante en France c’est le toit à deux pans. D’ailleurs, c’est la forme la plus simple et qui s’adapte à tous les styles architecturaux. Aussi, vous pouvez choisir parmi plusieurs types de couverture et de revêtement. Néanmoins, vous devez vous référer aux matériaux et au degré de la pente utilisés dans votre région. En plus, sachez que le calcul de l’inclinaison de votre toit se fait sur la base de plusieurs paramètres. Toutefois, il est judicieux de faire appel à un professionnel comme ce couvreur dans le 31 pour confier la pose afin d’assurer une toiture bien inclinée.

Le principal avantage d’une telle forme de toit c’est l’écoulement facile des eaux et des neiges. Pour un toit à deux pans, placez deux gouttières au niveau des deux extrémités des pans. Cela vous évitera les problèmes d’humidité.

Si la toiture plate peut être aménagée depuis l’extérieur, l’aménagement du toit en pente quant à lui,  concerne les combles. Les combles sont les espaces qui se trouvent entre la toiture et le plafond. Vous pouvez en faire votre grenier ou votre chambre.

Quelques conseils pour déménager dans les meilleures conditions

entreprise vide maison

Les déménagements marquent souvent un nouveau départ. La personne se prépare à changer de cadre et à côtoyer des gens qui réservent bon nombre de surprises. Malgré l’enthousiasme qu’on peut avoir à l’idée de déménager, il reste cependant à régler de nombreux détails. Ci-dessous les points à ne surtout pas omettre pour mener à bien ce changement d’adresse.

Une bonne organisation : le secret d’un déménagement réussi

Ce type de projet se prépare des semaines à l’avance. Un mois avant le jour J, on commence déjà à rassembler ses effets personnels et à faire les cartons. À cette occasion, il est vivement conseillé de ranger les affaires que l’on utilise rarement. En procédant de la sorte, on évite de s’empresser à l’approche du départ. Bien souvent, cet empressement entraînera la perte de certains objets.

En outre, il y a lieu de préciser que plusieurs formalités restent à régler avant de déménager. Le principal concerné a l’obligation de prévenir le propriétaire du logement ou bien le syndic de copropriété. Cela permettra de planifier la réalisation de l’état des lieux. Cette démarche doit absolument être formalisée par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception.

Les particuliers ont également intérêt à déclarer ce changement d’adresse. De nombreux organismes dont la Direction des impôts ou encore la sécurité sociale adressent régulièrement des courriers aux citoyens. Il convient donc d’informer ces entités sur son nouveau lieu de résidence. Pour cela, il suffit de remplir un formulaire sur le site internet du service public. Toutes les autorités concernées seront ensuite avisées de ce changement. Par conséquent, on s’épargnera bon nombre d’incidents.

Quoi qu’il en soit, certaines personnes s’inquiètent surtout concernant l’évacuation des objets et le nettoyage de la maison. Heureusement, on peut désormais faire appel à une entreprise de vide maison comme Respectea.

Vider sa maison : une tâche bien plus délicate qu’on ne le pense 

Certains déménagements seront bien plus difficiles à accomplir que d’autres. C’est notamment le cas lorsque la famille en question a occupé les lieux pendant plusieurs dizaines d’années. Dans ce cas, vider la maison sera particulièrement ardu. D’où l’intérêt de confier cette tâche à des professionnels. D’ailleurs, certains greniers cachent de véritables trésors. Certains objets anciens se vendent à prix d’or sur le marché. Des spécialistes pourront certainement reconnaître ces bibelots laissés à l’abandon. En faisant appel à une entreprise spécialisée, on s’épargne le temps perdu à trier ses affaires. Les prestataires réalisent un inventaire minutieux. Ils procèdent également à l’évaluation des objets de valeur. Les informations obtenues permettront de séparer les équipements à jeter de ceux qu’il faudra absolument revendre.

Contrairement aux idées reçues, ce service est à la portée de tout le monde. D’ailleurs, quelques structures proposent de vider gratuitement la maison des particuliers. Ils demandent seulement à récupérer une partie des objets sortis de la demeure. Pour se renseigner sur le coût d’une telle prestation, il suffit de consulter le site internet de ces sociétés pour demander un devis. On fournira alors quelques photos de l’intérieur de l’habitation à vider. Les responsables transmettront ensuite le tarif correspondant bien que le montant dépend davantage de la superficie de la maison.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Quelle charpente de toiture choisir ?

Avez-vous un projet de construction de maison ? Ou bien êtes-vous déjà en phase de finition des gros œuvres ? Seulement, vous hésitez encore sur le type de charpente à choisir ? Sachez tout d’abord que la charpente, constituée d’un assemblage de bois ou de métal, a pour rôle essentiel de soutenir la couverture. Elle protège également l’ensemble de la maison du froid et de la chaleur. C’est pourquoi elle doit être réalisée par un charpentier ou un couvreur, qui en connaît les moindres détails de la construction. Il ne vous reste qu’à choisir : charpente traditionnelle, fermette ou en lamellé-collé ?

La charpente traditionnelle

Comme son nom l’indique, la charpente traditionnelle utilise des méthodes anciennes. C’est un assemblage de différentes pièces de bois et d’acier. Ce qui donne son caractère robuste et durable. Elle est connue également par son esthétique originale qui peut varier selon les régions. Par exemple, dans les régions de montagne, la pente est plus inclinée. Ainsi, ce type de charpente peut s’adapter à tout type de matériau de couverture et à toutes les formes de toiture choisie.

En outre, en optant pour une charpente traditionnelle, vous pourriez bénéficier d’un grand espace sous votre toit, que vous pourriez ensuite aménager en grenier, en chambre, ou en vestiaire, ou pourquoi pas un bureau ? Tout dépend de la décoration que vous lui donnez. Et il est à rappeler que cette espace est communément appelée « combles ».

Néanmoins, son principal inconvénient c’est que son assemblage prend plus de temps. En effet, ce travail se fait sur mesure et il n’y a pas de forme standard. D’ailleurs, c’est cette ossature qui donnera la forme de votre toiture.

Également, le coût d’une charpente traditionnelle est beaucoup plus élevé que celui d’une charpente à fermettes. Il varie de 70 à 110 euros le m².

La charpente industrielle ou a fermettes

En général, il s’agit d’une charpente maçonnée en usine et livrée en kit. Elle est donc constituée par un assemblage de bois et de métal. Si votre construction est neuve, il est conseillé d’opter pour ce type de charpente qui reste le plus abordable. En moyenne, son prix varie de 50 à 70 euros le m². D’ailleurs, l’installation est plus facile et plus rapide. Vous pouvez gagner beaucoup de temps.  En plus, la charpente industrielle est robuste et solide. Elle peut supporter jusqu’à 150 kg de charges pour un m².

Toutefois, contrairement à la charpente traditionnelle, elle ne permet pas l’aménagement des combles. En fait, tout l’espace disponible sous la toiture est utilisé pour son installation.

La charpente en lamelle-colle

La charpente en lamellé-collé est un type de charpente qui n’est pas encore très répandu, mais qui présente beaucoup d’avantages. Seulement, elle est plutôt utilisée pour les grands bâtiments tels que les constructions publiques ainsi que les usines.

En effet, elle a une très grande résistance mécanique. Elle peut supporter la compression, la flexion ou la torsion. Également, elle résiste au feu et à la chaleur.

En ce qui concerne sa constitution, elle est faite d’une composition de lamelles de bois de faible section qui sont collées entre elles. Le système de collage peut être fait à plat ou en fils parallèles. Pour former les arcs, on assemble les pièces de bois en contrefil et à contrecœur. En tout cas, il vaut mieux appeler un professionnel comme ce couvreur dans le 41 si vous voulez avoir de bons résultats.

Enfin, le prix du m² d’une telle charpente est de 45 à 90 euros. 

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Tout savoir sur la toiture d’une maison

toiture

Etes-vous amateur dans le domaine de la construction ? Cependant, vous êtes à la phase de l’installation de votre toiture ? Sachez que celle-ci représente une des parties de base de la maison. Aucun détail ne peut être pris à la légère. C’est pourquoi, il est toujours important de demander des conseils et des services auprès d’un couvreur qualifié. En attendant, voici quelques notions de base que vous devez absolument savoir avant d’entamer les travaux.

Définition

La toiture peut être définie comme l’ensemble des éléments de couverture, se trouvant à la partie supérieure de la maison. En général, elle est supportée par une charpente. La toiture protège l’ensemble du bâtiment contre les rayons de soleil, les vents et les pluies.

Une bonne toiture est celle qui a une forte résistance aux intempéries et une bonne esthétique. Mais aussi, elle doit garantir un meilleur écoulement des pluies. Cependant, afin de garantir que le toit puisse remplir de façon pérenne ces rôles, il doit être installé par un professionnel comme cette entreprise de couverture dans le 06.

La composition de la toiture

Comme on venait de voir précédemment, la toiture est un ensemble de divers éléments. D’abord, il y a la charpente. C’est l’ossature de la toiture car elle lui sert de support. Vous  pouvez choisir entre une charpente traditionnelle et une charpente à fermette. La première est construite en bois et directement sur le chantier tandis que l’autre, plus légère, a une taille standard venant de l’usine.

Ensuite, l’espace qui se trouve sous la toiture est appelée « comble ». Ce dernier peut être aménagé en chambre, en bureau, ou au contraire, il peut être inhabitable. En fait, tout dépend du type de toiture choisi.

La  toiture est aussi dotée d’une couverture qui peut être en tuile ou en ardoise. Si vous choisissez une toiture à deux pans, sachez que l’endroit où les versants se rejoignent est appelé « arêtière ». Pour assurer son imperméabilité, utilisez un closoir.

Vous pouvez aussi mettre en place des lucarnes ou des fenêtres de toit. Elles ont pour but d’apporter plus de luminosité dans votre maison, plus particulièrement dans vos combles.

En dernier lieu, n’oubliez surtout pas les travaux de finition. Il s’agit du système d’évacuation des eaux pluviales. Pour ce faire, installez des gouttières.

Les matériaux de toiture

Le choix des matériaux de toiture est assez vaste. Vous pouvez retrouver des toitures en ardoise ou en tuiles. D’une part, les toitures en tuiles sont les plus utilisées. Elles varient suivant les régions et en font même la particularité pour certains. D’autre part, les ardoises sont de matériaux de couverture très résistants aux intempéries. Elles sont également dotées de très bonnes performances thermiques. Ce qui fait qu’elles sont très répandues dans le pays.

Il y a aussi des toitures en shingle. Elles ressemblent beaucoup à celles en ardoise. En général, le toit en shingle est utilisé pour couvrir le garage ou le jardin.

En outre, la couverture peut aussi être en métal (cuivre, zinc, aluminium, …). Le métal est un matériau de forte résistance et d’étanchéité. Il n’est pas favorable au développement des mousses et champignons. Par ailleurs, sa légèreté fait qu’il soit facilement maniable. Aussi, on peut l’adapter à tous les styles architecturaux. Particulièrement, les toitures en zinc doivent recevoir un traitement spécial, à savoir un produit anti-oxydation. Néanmoins, ce type de couverture peut atteindre une longévité de 50 ans.

Ensuite, il ne faut pas oublier les toitures en béton. Le béton est connu par sa solidité. Il peut alors faire face à toutes sortes de climat. En effet, le béton est très utilisé dans les régions à forte densité de pluies et de gel. Tel est le cas des maisons situées en haute montagne.

Enfin, vous pouvez opter pour une toiture végétale. Elle est faite d’aménagement de végétaux sur le toit. Ce type de toiture présente des avantages tant écologiques qu’esthétiques. Selon vos goûts, la végétation implantée peut être légère, appelée aussi extensive, comme un petit jardin ; Ou bien intensive, formée par plusieurs variétés de plantes.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Comment améliorer la qualité de l’eau dans son domicile ?

Bon nombre de personnes souhaiteraient boire l’eau du robinet. Néanmoins, les médecins déconseillent cette pratique. Bien que cette eau ne soit pas contaminée par des agents pathogènes, elle présente souvent une teneur élevée en sels de calcium. Cet oligo-élément peut rapidement dégrader la santé des plus fragiles. D’où l’intérêt de se doter d’un équipement fiable pour éliminer cette substance. Dans ce domaine, les adoucisseurs d’eau gagnent la faveur des particuliers.

Une eau riche en calcaire : quels dangers ?

Par opposition à l’eau douce, l’eau « dure » est excessivement riche en calcium et en magnésium. Bien que bénéfiques pour la santé, ces minéraux représentent un danger pour l’organisme si l’on dépasse les apports journaliers conseillés. Voilà pourquoi les médecins déconseillent souvent leurs patients de boire l’eau du robinet. Les personnes les plus sensibles rencontreront des difficultés à assimiler cet excédent d’oligo-éléments. Ce qui épuisera progressivement le système urinaire. Des calculs rénaux apparaitront jusqu’à provoquer d’autres maladies associées aux reins. Il convient donc d’employer un traitement anticalcaire efficace pour préserver sa santé.
D’ailleurs, la dureté de l’eau causera aussi de nombreux dégâts au niveau des canalisations. Effectivement, le calcaire se dépose peu à peu sur les différents conduits jusqu’à obstruer ces derniers. Par ailleurs, la chaleur accélère ce processus et certains appareils électroménagers sont bien plus exposés à ce phénomène. Sans un détartrage régulier, bon nombre d’équipements montreront rapidement des signes de détérioration.

Dans ce contexte, il convient de trouver au plus vite une solution qui permettra de régler le problème à la source. Bien que les particuliers aient le choix entre d’innombrables systèmes de filtration, les adoucisseurs restent à ce jour les dispositifs les plus fiables.

Pourquoi investir dans un adoucisseur d’eau ?

Comme son appellation le suggère, cet équipement a été conçu pour réduire la dureté de l’eau. Pour ce faire, il embarque généralement un système anti-calcaire CO2. Le calcium se solidifiera au contact du gaz carbonique. Ce qui permet de se débarrasser des oligo-éléments en excès sans aucun traitement chimique. Ce qui permettra par la même occasion de ne pas altérer la composition de l’eau. Ainsi, on parvient à prévenir l’apparition du tartre au niveau des canalisations et à obtenir une eau agréable à boire.

Contrairement aux filtres anticalcaires les plus rudimentaires, ces dispositifs purifient l’intégralité de l’eau circulant au sein du domicile. Par conséquent, l’eau du robinet sera enfin saine.

Bien que la plupart des modèles disponibles sur le marché fonctionnent selon le même principe, décider quel adoucisseur d’eau choisir reste difficile. Les acquéreurs devront notamment prendre en compte les spécificités de leur installation sanitaire. Il faudra également considérer sa consommation quotidienne en eau. Pour toutes ces raisons, il vaut mieux demander conseil auprès d’un fournisseur spécialisé. Celui-ci se penchera sur les caractéristiques techniques de chaque appareil en vente pour suggérer celui qui conviendra le mieux. Pour bénéficier de ce service, on peut désormais visiter le site de ces vendeurs. Après avoir passé commande, l’acheteur recevra l’adoucisseur d’eau à l’adresse déjà indiquée.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les 3 types de toitures les plus écologiques

Toiture végétale

Choisir sa toiture est une étape à ne pas prendre à la légère lors de la construction d’un bâtiment. Non seulement, elle protège la maison des intempéries mais elle offre également des avantages du côté esthétique, énergétique et autres. C’est tout à fait normal que le goût et le budget de chacun orientent ce choix, mais il est aussi important d’opter pour un toit écologique qui présente des bienfaits pour l’environnement. Car, en effet, certains revêtements, surtout ceux issus du pétrole, aggravent la pollution atmosphérique. Heureusement, de nos jours, il existe de nombreuses alternatives pour une toiture écologique et durable et lesquelles sont accessibles au plus grand nombre.

Toiture en métal

Le métal est un matériau 100% recyclable. Par ce fait, ce type de toiture est très écologique à double titre : primo il peut être réutilisé en fin de vie et secundo, il peut être fabriqué à partir de matériaux recyclés.

De plus, la couverture métallique a une durée de vie supérieure à 50 ans, allant même jusqu’à 100 ans si le métal a été bien traité lors de sa fabrication. D’autant plus qu’elle ne nécessite aucun entretien pour rester fonctionnelle durant toutes ces années.

En outre, elle résiste très bien aux intempéries, aux grandes variations de températures ainsi qu’au feu. Elle ne se perfore pas, ne s’écaille pas et ne craque pas.

D’autre part, en ce qui concerne le coût, la toiture métallique présente un excellent rapport qualité/prix ; abordable pour tous.

Aussi, ce type de toit est imperméable, et se montre très efficace pour la récupération de l’eau de pluie.

La toiture en métal est très prisée en France. Si vous êtes séduits par ses différents caractéristiques, faites appel à un professionnel comme cette entreprise de couverture qui se trouve dans le 18.

Toiture en bois

Choisir de couvrir sa maison par un toit en bois massif ou en bardeaux de bois est avant tout un geste très écologique. Effectivement, cela permet de participer à l’économie forestière par l’utilisation d’une ressource locale en bois. Bien que cela paraisse ambigu, l’exploitation de la forêt, notamment la coupe des arbres selon les normes établies pour en faire des logements écologiques contribue à son développement.  Entre-autres, le bois est parfaitement recyclable et renouvelable ; on peut en faire des meubles décoratifs ou encore des bois de chauffage.

En plus, ce type de toit est très résistant à l’humidité, et est également très prisé par les propriétaires par sa capacité à résister aux principaux fléaux en matière de bois qui sont les thermites et les petits insectes. Mais encore, il est imputrescible et constitue un très bon isolant thermique et  acoustique optimisant le confort de vie.

Par ailleurs, ce revêtement offre une esthétique incomparable à votre logis et lui donne son charme en toute authenticité.

Toiture végétale

La toiture végétale, également appelée toiture végétalisée ou toit vert est sans doute la plus écologique parmi toutes. Il s’agit d’un revêtement recouvert d’une végétation ou bien un toit sur lequel est aménagé un potager. Les plantes bloquent les rayons Ultra-violets du soleil protégeant ainsi la toiture et prolonge sa durée de vie.

De plus, ce type de couverture est un excellent isolant acoustique et thermique et assure une bonne protection contre les intempéries, en été comme en hiver. Lors de la saison chaude, il est très efficace contre les îlots de chaleur et en période hivernale, il préserve la maison des déperditions thermiques. Cela permet ainsi de faire des économies d’énergies.

En outre, elle se fond harmonieusement dans la nature et embellit le paysage.

Enfin, les plantes ont la capacité d’absorber les polluants et les petites poussières dans l’air. Toutefois, opter pour une toiture végétale nécessite impérativement la mise en place d’un système de drainage et de rétention d’humidité.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les techniques pour une toiture écologique

toiture écologique

Chaque maison a besoin d’un toit. Ce dernier sert le plus souvent à protéger les occupants d’un habitat des intempéries, du froid, du vent et du bruit. Mais la toiture peut avoir d’autre fonction. Elle peut assurer un rôle écologique. On peut en exploiter de l’énergie grâce à des moyens divers. Il existe différentes manières de revêtir une toiture en suivant des normes qui respectent l’environnement.

Installation d’une toiture énergétique

La toiture énergétique est une forme de toit destinée à une réduction de la consommation thermique. En effet, ce type de couverture joue un rôle considérable dans l’écosystème. Elle diminue l’émission des gaz à effet de serre. C’est une approche idéale à l’exploitation des énergies renouvelables. Par exemple, l’utilisation des panneaux solaires géothermiques vise à l’éclairage, au chauffage de l’intérieur d’une maison grâce à l’orientation de ses fenêtres. Une toiture bioclimatique est conçue d’une manière à ce qu’elle capte plus facilement les rayons solaires.

Vous pouvez également opter pour une toiture photovoltaïque. Celle-ci permet une autoproduction électrique, c’est-à-dire qu’elle récupère de l’énergie solaire de façon automatique pour la transformer en courant électrique. À cet effet, vous n’aurez plus à vous préoccuper du prix de l’électricité qui peut coûter extrêmement cher de nos jours. Ce type de toiture est parfait pour une habitation isolée.

Le choix de la couleur de votre toiture est important. Une toiture claire n’a pas le même comportement qu’une toiture foncée. Avoir une couverture blanche, clairsemée et aérée limite les apports thermiques solaires et climatise de façon naturelle l’édifice.  

Installation d’une toiture végétale

Installer des végétaux à la surface de la couverture d’un toit est une technique assez courante. Une toiture végétalisée procure plusieurs avantages. D’ailleurs, composée de mousses, de sédums et d’autres plantes, ce mode de revêtement permet de ralentir l’écoulement des eaux de pluies. De plus, une toiture végétalisée a une apparence très naturelle. En outre, grâce à sa fonction isolante, elle arrête la chaleur en été et la maintient en hiver.

Néanmoins, une toiture végétale n’est pas à l’abri des circonstances fâcheuses. Des mauvaises herbes peuvent s’y poser et se développer en cas de mauvais entretien. De plus, les toitures végétalisées captent l’attention des oiseaux et d’autres insectes qui aiment les végétaux. De plus, il est difficile de détecter et de réparer les fuites. Cachées par ces verdures, des moisissures peuvent apparaître et faire de nombreux dégâts à votre couverture. Pour les amoureux de la nature, dépendant de ce mode de toiture, ils doivent investir assez pour un bon entretien de ses plantes. Ainsi, une toiture végétalisée nécessite un engagement considérable tant monétaire que technique.  

Ce type de toit se retrouve surtout chez des propriétaires de maison ou d’entreprise qui apprécient l’environnement. Il nécessite beaucoup d’entretien. Il est recommandé d’appeler un expert en toiture à l’exemple de ce couvreur qui se trouve en Luxembourg pour une meilleure tenue et suivie aussi bien de votre toit que vos plantes.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Tour d’horizon sur le Home staging

home staging

Vendre son appartement est loin d’être une tâche facile, notamment à cause de la concurrence. Pour cette raison, de nombreux propriétaires optent pour le home staging afin d’attirer au mieux les acheteurs potentiels. Il s’agit d’un concept permettant de transformer un espace pour le rendre plus attrayant et agréable à regarder. 

 

Comment réaliser un home staging dans un appartement ?

Le home staging est, en quelque sorte, une stratégie adoptée pour rénover un appartement. Il consiste, dans un premier temps, à optimiser l’espace pour bien aérer toutes les pièces de la maison. Cela implique donc qu’il ne faut garder que les objets utiles et les meubles non encombrants. Il n’y a rien de mieux que de vivre dans une pièce dans laquelle il est plus simple de circuler. L’étape suivante consiste à réaliser des travaux de peinture afin de donner un coup de jeune à l’habitation. Lors de la sélection des couleurs, il faut veiller à bien choisir celles qui permettront d’illuminer au mieux chaque salle. Une teinte claire, telle que le pastel ou le blanc, fera parfaitement l’affaire. Il ne faut surtout pas oublier de travailler la décoration pour épater davantage ses visiteurs.

Certaines personnes préfèrent contacter un professionnel comme un architecte intérieur à Saint Mandé pour apporter une touche personnelle à chaque pièce. Celui-ci accorde généralement quelques minutes d’entretien à son client, lui permettant ainsi de découvrir les attentes de ce dernier. Il établit ensuite un devis détaillé pour la réalisation des travaux. Il met son savoir-faire au profit de son interlocuteur en lui offrant le résultat final souhaité. Étant donné qu’il s’agit d’un expert en home staging, il lui garantit des espaces intérieurs esthétiques. Ses années d’expérience lui permettent de s’occuper de la remise aux normes du bien. Son tarif est varié en fonction de l’ampleur des travaux et des envies de son client.

 

Quels sont les différents avantages de mettre en place ce concept ?

Étant donné que la crise immobilière se fait de plus en plus sentir, tous les moyens sont bons pour sortir la tête de l’eau. Le home staging est une méthode très efficace pour mettre en vente son appartement. Il consiste en effet à le mettre en valeur en apportant plus de luminosité dans chaque pièce. Non seulement cette technique permet d’augmenter le prix de l’habitation, mais elle attire également les visiteurs. Il sera plus simple de les séduire en privilégiant les petites retouches dans chaque pièce. Tout se joue dans le visuel afin d’apporter un coup de pouce aux futurs propriétaires.

Par ailleurs, cette méthode permet aussi de donner une illusion d’espace à son intérieur s’il s’agit d’un petit appartement bien sûr. Tout dépend de la peinture utilisée et des techniques employées pour disposer les meubles. Si certaines maisons ne demandent que la réalisation de certains agencements, d’autres requièrent de plus gros travaux, comme abattre les cloisons. Dans tous les cas, les résultats souhaités restent les mêmes. En outre, le home staging permet de se débarrasser des superflus dans une habitation afin de la rendre plus esthétique. Un home stager se charge de donner un nouveau look à chaque pièce.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Metz : un marché de l’immobilier soutenu

marché immobilier de Metz

Parmi toutes les villes favorables à l’investissement immobilier, Metz se retrouve sur le devant du classement. En effet, avec ses nombreux programmes de réaménagement, la commune attire les investisseurs comme les acheteurs à la recherche d’une résidence principale ou secondaire. Mais avant d’investir à Metz, il est important de se renseigner sur les réalités du marché. Aussi, dans un tel projet, il est toujours conseillé de faire appel à une agence immobilière.

Metz : un marché immobilier dynamique malgré la hausse des prix

Le marché immobilier messin maintient sa dynamique. Après un rebond en 2016, les transactions à Metz et les communes environnantes se poursuivent. Une preuve que la ville attire les investisseurs. En effet, l’ancienne capitale de garnison s’affiche désormais dans le classement des localités les plus favorables à l’investissement immobilier depuis près de quatre ans. Plusieurs raisons expliquent d’ailleurs ce phénomène. Le premier facteur, et surement le plus évident, concerne les taux d’emprunt attractif.

Metz est l’une des rares cités à Moselle à être éligible au programme Pinel. Ce qui favorise l’achat dans le neuf. Par ailleurs, le prêt à faible intérêt, voire à taux zéro, proposé par certaines banques contribue également à cet engouement. Cette offre séduit surtout les acheteurs en quête de résidence principale ou secondaire.

De même, la municipalité plaît pour sa qualité de vie et ses paysages. Centre-ville piéton, ville verte avec le plan d’eau, parcs et architecture riche, Metz offre un cadre parfait pour les familles, les étudiants ou les actifs. D’ailleurs, située à moins de deux heures de Paris et Strasbourg, cette cité profite d’un excellent emplacement géographique. Enfin, l’attrait de cette commune s’explique aussi par le prix de l’immobilier. Certes, le tarif au mètre carré a augmenté de 5 % en seulement deux ans. Il reste que les biens y sont particulièrement accessibles.

Acheter un appartement ou une maison à Metz : ce qu’il faut savoir

Investissement locatif ou achat personnel, Metz se prête à divers objectifs. D’ailleurs, avec les opérations de réaménagement réalisées ces dernières années, les futurs acquéreurs ont le choix. Selon l’emplacement, le prix au mètre carré va de 3500 euros à 6000 euros. En centre-ville, les appartements partent comme des petits pains. Ainsi, si l’on vise un logement neuf ou en bon état, il faudra réagir vite. Dans l’hypercentre, les quartiers de prédilection des investisseurs restent les biens situés entre la Place de la République et la Cathédrale Saint-Étienne. En effet, beaucoup veulent y habiter, car les rues piétonnes sont agréables à vivre. Sans compter que ces lieux offrent une proximité avec les commerces, la gare et les universités.

Par ailleurs, dans le sud, la côte des immeubles anciens n’a pas fléchi. Les appartements sont de très bonne facture, et le cadre est tout aussi apprécié du fait de sa sérénité. Enfin, pour profiter d’un meilleur tarif, les acheteurs se tournent de plus en plus vers les logements en périphérie. Les demandes sont soutenues que ce soit dans le neuf ou l’ancien. Toutefois, notamment si l’on ne connaît pas la ville,contacter une agence immobilière Metz est recommandé avant d’acheter un appartement ou une maison à Metz. En plus de leurs conseils dans le choix du bien, les agents proposent également leurs services lors de la négociation du prix.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Conseils pour bien démarrer un projet de bricolage

bricolage

Actuellement, de plus en plus de Français se lancent dans le bricolage pour de nombreuses raisons. Certains trouvent cette idée intéressante pour réaliser des économies et se passer des artisans. D’autres en font tout simplement pour le plaisir et la détente. Quelle que soit la raison pour laquelle un particulier choisit de bricoler chez lui, il existe quelques conseils pratiques pour bien débuter dans le milieu. Focus.

Bien s’équiper pour démarrer un projet de bricolage

Avant de réaliser des projets de bricolage, il est indispensable de posséder les équipements adaptés. De ce fait, il ne faut pas hésiter à investir dans du matériel de bonne qualité. L’apprenti bricoleur devra d’abord s’équiper des outils basiques tels qu’un marteau, un tournevis, une pince, une perceuse, etc. Ensuite, il aura besoin de matériels plus spécifiques pour tronçonner, brosser, découper et poncer. Et donc, il devra aussi se munir d’une tronçonneuse, d’une ponceuse et d’un papier de verre, d’une scie circulaire, etc. Pour dénicher ces outils, le particulier peut chercher sur le site Wizza.fr.

Grâce à cette option, il pourra profiter d’un large choix de produits de qualité. De plus, acheter en ligne offre la possibilité de bénéficier d’une large sélection d’équipements par rapport à un achat en magasin, par exemple. Les boutiques en ligne proposent généralement des promotions tout au long de l’année afin de satisfaire au mieux les consommateurs. Le cas échéant, ces derniers auront accès aux différents avis laissés par les autres clients. Plutôt que de se rendre sur place, tout bricoleur pourra donc commander en ligne. Ainsi, il aura plus de temps pour visiter chaque plateforme avant la décision d’achat. La livraison à domicile intéresse de plus en plus les particuliers, étant donné que les frais sont moins conséquents.

S’informer sur le déroulement des travaux

Même si l’apprenti possède un outil de conception simple pour la réalisation des travaux, il convient tout de même de bien s’informer sur le déroulement des opérations. Pour ce faire, il lui faudra consulter des livres de bricolage. Il y trouvera des conseils, des schémas et des photos qui vont l’aider à sauter le pas. Il ne faut donc pas hésiter à prendre le temps de feuilleter ces manuels. Il est, par la suite, préférable de les déposer tout près de la caisse à outils afin qu’ils soient rapidement et aisément accessibles en cas de besoin.

Regarder les émissions de télévision peut aussi aider pour débuter dans le bricolage. En général, elles survolent le sujet et exposent les travaux faciles à réaliser chez soi. Les travaux sont filmés, et les explications sont claires. Ainsi, le futur bricoleur pourra visionner ces programmes pour l’aider à se lancer dans de petits bricolages. De cette manière, il prendra confiance en lui petit à petit. Les tutoriels sur internet sont également intéressants pour ce genre d’opération. Ces vidéos sont généralement réalisées par des gens passionnés et doués dans le milieu, ce qui aidera le particulier à adopter les bons gestes et à compléter sa documentation écrite ou les émissions TV qu’il a déjà visionnées.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Dans quels cas faire appel à un électricien ?

électricien

Malgré les apparences, un court-circuit est aussi dangereux qu’une fuite de gaz. En effet, une étincelle suffit pour déclencher un départ de feu dans n’importe quelle partie de la maison. Dans ce contexte, on fera appel à un électricien pour réparer toutes les pannes touchant le réseau électrique. Ceci dit, ce professionnel peut également intervenir dans de nombreuses autres situations. Il vient par exemple en aide aux propriétaires désireux de mettre en place une centrale domotique.

Les situations nécessitant l’intervention d’un électricien

Les particuliers sollicitent généralement un électricien pour résoudre des pannes en tout genre. On appellera ainsi ce professionnel pour remédier à des problèmes d’éclairage ou pour rétablir le courant après un court-circuit. L’artisan ne se contentera pas d’effectuer les réparations nécessaires. Il s’efforcera de déterminer l’origine de cette panne de sorte à prévenir d’autres défaillances du réseau. Grâce à sa diligence, le foyer concerné profitera pleinement de tous les équipements électriques disponibles.

En dehors de ces missions, ce professionnel est souvent amené à installer des appareils électroménagers. En effet, la loi oblige les citoyens à créer des circuits indépendants pour certains dispositifs tels qu’une cuisinière. Par conséquent, il faudra réaliser quelques aménagements au préalable. Ces travaux ne seront pas requis pour les habitations construites récemment. Les bâtiments âgés de moins de 20 ans sont conformes à la norme NF C 15-100. Si l’on réside dans une vielle maison, il est vivement conseillé de contacter un électricien. Celui-ci évaluera l’état des installations afin de prévenir les courts-circuits. Dans ce sens, ce spécialiste dispose aussi des qualifications nécessaires pour diagnostiquer le réseau domestique. En cas de besoin, il renouvellera les branchements de sorte à se conformer aux réglementations en vigueur. Pour dénicher un électricien compétent, il est recommandé de visiter quelques sites web comme : https://electricien-bruxelles.be/.

Enfin, cet artisan pourra également mettre en place un tableau électrique au sein d’un bâtiment neuf. Cela évitera parfois aux propriétaires de patienter des semaines avant que la compagnie d’électricité réponde à sa demande. 

Les prestations peu connues du grand public

Le métier d’électricien a aussi évolué au fil de ces dernières années. Désormais, ces professionnels accompagnent tous ceux qui souhaitent construire une maison intelligente. Ils guident les propriétaires dans le choix des dispositifs à installer. Ces spécialistes connaissent tout ce qu’il y a à savoir sur la domotique. Par conséquent, ils conseillent les profanes sur les appareils connectés à acheter d’autant plus qu’il en existe d’innombrables variétés sur le marché. En se fiant aux conseils de ce professionnel, on parviendra à réaliser quelques économies. Par ailleurs, l’artisan se chargera de la pose des différents dispositifs.

Dans un tout autre registre, il faut savoir que les électriciens sont également en mesure d’installer des caméras de surveillance. Ce service n’intéresse pas uniquement les particuliers. Bon nombre de chefs d’entreprise et de commerçants recourent à l’expertise de ces messieurs. Dans ce cas, ces derniers étudient la solution la moins coûteuse pour sécuriser les accès à l’aide d’équipements à la pointe de la technologie. La plupart du temps, ils recommandent la mise en place d’un système d’alarme performant. Celui-ci présentera plusieurs capteurs qu’on disséminera dans tout le local. De cette façon, on réagira au plus vite en cas d’intrusion ou de cambriolage.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les étapes pour une rénovation de maison réussie

rénovation d'une maison

Suite au passage d’une tempête ou d’un ouragan, votre maison a subi des dommages sur les parties sensibles qui assurent votre sécurité. Après le diagnostic d’un professionnel, il estime que les travaux de réparation n’arrivent plus à remettre en état votre habitat. À cet effet, la seule option qui s’offre à vous est la rénovation de votre maison. Cette intervention englobe plusieurs travaux qui consiste à la remise à neuve d’un habitat pour que celui-ci puisse acquérir toutes ses performances d’origine.

Généralité sur les travaux de rénovation

Étant donnés les travaux de rénovation sont une opération très vaste, elle ne peut pas se faire d’un seul coup. De ce fait, ils doivent se dérouler en plusieurs étapes. La durée de l’opération dépend de l’étendue des dégâts que votre maison a subis. La rénovation ne se limite pas uniquement à la partie externe de l’habitat, mais elle peut également s’appliquer sur la partie intérieure telle que la salle de bain, la cuisine, etc.

Il est de notoriété commune que les travaux de rénovation sont des tâches très complexes. De ce fait, l’intervention d’un professionnel telle que cette entreprise de rénovation en Ardeche. Lorsque que vous faites appel à cette dernière, il procède d’abord à un diagnostic, puis à la réalisation des gros œuvres et enfin les travaux de finition.

Les étapes pour parfaire une rénovation de maison.

Le diagnostic

Tous travaux commencent toujours par un diagnostic. Celui-ci permet de détecter toutes les parties défectueuses qui doivent être remplacées. Cette étape est très importante, elle ne doit jamais être négligée, car c’est d’elle que vont dépendre les actions qui vont remettre à neuve votre maison.  Il s’agit d’une inspection minutieuse dans toutes les parties de la maison et détecter toutes les anomalies qui feront ensuite l’objet d’un traitement.

C’est d’ailleurs par rapport au résultat du diagnostic du professionnel que va dépendre le coût des travaux (achat de matériaux, prix de la main d’œuvre).

La réalisation des travaux de grands œuvres

Une fois le professionnel vous a fait parvenir à travers un devis détaillé des travaux à effectuer pour remettre à neuve votre maison, l’entreprise en charge de la rénovation de maison pourrait maintenant commencer les travaux de grands œuvres.

En fonction des dégâts, les professionnels procèdent soit à une rénovation totale soit à une rénovation partielle de la maison. Ils choisissent la première option lorsqu’ils estiment que toute la structure de votre habitat est compromettante. Ceci implique la démolition de la maison en entier et construire une nouvelle. Cette première option engage un budget important.  Quant à la deuxième option, les travaux se matérialisent par le remplacement des pièces défectueuses ainsi que la réparation de certaines parties qui présentent des défauts comme les murs fissurés.

Les travaux de finitions

Après avoir réalisé tous les travaux nécessaires pour solidifier la performance de votre maison, les artisans procèdent aux travaux de finition. Cette opération englobe plusieurs taches à savoir, la peinture, l’installation des nouvelles portes et fenêtres, l’installation des objets décoratifs internes et externes, etc. Le but de ces travaux de finition est d’octroyer un confort optimal aux occupants de la maison.  

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Comment dénicher un crédit immobilier au meilleur taux ?

offre de crédit immobilier

Le marché de l’immobilier a retrouvé son dynamisme d’autan depuis le dernier trimestre de 2018. Les spécialistes s’accordent à dire que cette situation est le fruit du taux attractif des emprunts proposés par les banques. Néanmoins, contracter un prêt immobilier reste pour beaucoup un vrai parcours du combattant. Effectivement, de nombreux particuliers ne connaissent pas les conditions à remplir pour satisfaire les exigences des organismes de crédit. Ci-dessous l’essentiel à savoir à ce sujet ainsi que quelques astuces pour trouver la meilleure offre.

Décrocher son crédit immobilier : ce qu’il faut savoir

Par définition, un crédit immobilier est un emprunt dont le montant s’élève à plus de 75 000 €. L’emprunteur s’engage à rembourser cette somme dans un délai supérieur à 5 ans et le prêt lui servira à financer l’acquisition ou la construction d’un bien immobilier. On peut également opter pour cette solution pour le financement des travaux de rénovation ou d’extension. Quoi qu’il en soit, il a lieu de signaler que le souscripteur ne recevra pas le montant promis. La banque versera les fonds au maître d’œuvre ou au vendeur du bien en question. Néanmoins, le particulier peut conserver une certaine liberté dans la gestion des dépenses sous certaines conditions.

Dans tous les cas, les établissements bancaires sont bien plus intransigeants concentrant ce type de crédit. Puisque le remboursement s’étale généralement sur plus d’une dizaine d’années, les responsables évalueront la santé financière de l’emprunteur. Comme pour un crédit à la consommation, le principal concerné doit disposer d’un taux d’endettement bas. Par ailleurs, les banques exigent également une source de revenus stable. Pour augmenter ses chances de décrocher cet emprunt, il est vivement conseillé de verser un apport personnel. Ce montant représentant 10 à 20 % de la somme empruntée prouvera à l’autre partie que le particulier s’investit réellement dans son projet.

Comment trouver la meilleure offre de crédit immobilier ?

Rechercher le meilleur emprunt immobilier est bien plus difficile que l’on imagine. Etant donné que chaque banque a sa propre politique tarifaire, comparer toutes les offres ne sera pas une mince affaire. Pendant longtemps, les particuliers se servaient des comparateurs en ligne. Néanmoins, il a lieu de signaler que ces outils ne prennent pas en considération toutes les formules proposées. Dans la majorité des cas, ces plateformes n’afficheront que les offres des établissements bancaires partenaires. Dans ce contexte, il vaut mieux contacter un organisme spécialisé ou un courtier en crédit immobilier. Ces derniers mettent tout en œuvre pour décrocher un prêt avantageux pour leurs clients. Il ne s’agit plus uniquement de trouver un contrat affichant un taux d’intérêt intéressant. Dans certains cas, l’objectif sera d’imposer certaines conditions particulières aux banques. Quoi qu’il en soit, l’emprunteur réussira à réaliser un maximum d’économie sur son financement immobilier. Les personnes qui ont déjà contracté ce type d’emprunt peuvent toujours bénéficier d’une réduction des intérêts. Grâce au rachat de crédit, il est effectivement possible de renégocier les termes d’un crédit. Ici encore, l’accompagnement offert par une équipe d’experts sera indispensable. Cette solution permet également d’améliorer sa santé financière en ajustant le montant des mensualités.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les points importants à savoir avant de rénover sa toiture

Renovation-toiture-couvreur

À un certain moment, la rénovation de la toiture est incontournable. C’est le cas lorsque de simples réparations ne peuvent plus rétablir son état d’origine. Le propriétaire peut décider de rénover la toiture quand il souhaite changer le design de sa couverture. D’autres raisons peuvent être à l’origine de cette opération.  Cependant, quelques points doivent être mis au clair avant de procéder aux travaux de rénovation de la toiture que nous allons développer au sein de cet article.

Les raisons pour lesquelles il faut rénover la toiture

En effet, il existe plusieurs raisons qui peuvent motiver la rénovation de la toiture. Dans la plupart des cas, si les propriétaires font appel à un professionnel comme ce couvreur en Haute Garonne pour rénover leur toiture, c’est que cette dernière n’arrive plus à assurer leurs fonctions. Il est à noter que cet élément a plusieurs rôles au sein d’une maison. Premièrement, elle protège les habitants des attaques extérieures issues des caprices de la nature telles que la pluie, la neige, les grêles, etc. Deuxièmement, elle contribue à l’esthétique d’une maison. Plus précisément, elle assure la décoration extérieure d’un habitat. À partir du moment où la toiture faillit à ces deux principales missions, la rénovation de la toiture devient une nécessité.

Hormis l’usure du toit, une autre raison peut également occasionner sa rénovation. Dans certains cas, des propriétaires n’attendent pas que leur couverture soit en mauvais état pour la rénover. En effet, ils décident de procéder à cette opération pour suivre les tendances architecturales. Des innovations ne cessent d’envahir le domaine de couverture ces derniers temps. De ce fait, certains propriétaires de maison souhaitent bénéficier des toitures dernier cri. Par conséquent, la rénovation de la toiture est le seul moyen pour y parvenir.   

Trouver un logement temporaire

Contrairement à la réparation de la toiture qui consiste uniquement à remettre en état les éléments défectueux, la rénovation de la toiture implique l’enlèvement de toute la structure du toit. De ce fait, pendant la réalisation des travaux, la maison sera inhabitable. Dans ce cas, vous êtes dans l’obligation de trouver où séjourner durant la période où les couvreurs réalisent les opérations.  La durée des travaux peuvent s’étendre jusqu’à plusieurs semaines. Cela dépend de la surface de couverture et de l’expérience des artisans qui se chargent des travaux.  

Cependant, trouver un logement temporaire ne sera pas utile si votre maison comprend des étages. Vous pouvez dans ce cas vivre temporairement au rez-de-chaussée jusqu’à ce que les travaux soient achevés.

Mettre la main sur le bon artisan

Pour que les interventions en matière de rénovation de la toiture soient une véritable réussite, trouver un bon couvreur est une condition essentielle. Il est à noter que nombreux sont les artisans qui exercent le métier de couvreur actuellement. Donc, il faut être très vigilant lorsque vous engagez cet artisan. Heureusement qu’il y a plusieurs moyens de vérifier la fiabilité d’un couvreur. Lorsque vous vous entretenez avec un professionnel dans le domaine de toiture, vous pouvez lui demander des références ainsi le nom de leurs anciens clients. Vous pouvez également comparer les devis que chaque couvreur vous en présenter. Grâce à internet, il est aussi possible de voir ce que les internautes pensent de l’artisan qui offre la prestation.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Quels sont les matériaux utilisés pour une toiture ?

toiture

Une toiture, pour être « performante », doit être faite de plusieurs couches. De l’intérieur vers l’extérieur, les voici : la charpente, l’isolation, l’écran sous toiture, la ventilation avec le vide sous toit obligatoire, la couverture, l’évacuation d’eau et enfin les ouvertures. Tous ces éléments se complètent et l’efficacité de la toiture en tant que protection dépend de la qualité de ces éléments constitutifs. La dernière couche est la couverture. Cette dernière est la plus vulnérable car elle est exposée directement aux éléments extérieurs. Les matériaux qui la composent doivent être choisis avec soin, selon l’ensemble de la structure du toit, selon le budget, et selon le style que l’on veut donner à la maison.

 

Les matériaux de la nouvelle génération

Les matériaux qui seront mentionnés ici nécessitent l’intervention d’un professionnel en toiture comme ce couvreur dans le 93 pour la pose et l’entretien, car chaque matériau a sa spécificité. Le zinc est un métal très apprécié pour les toitures. Il est possible de donner à la feuille ou à la bobine de zinc toutes les formes, à condition de faire appel à un professionnel. Il dure de 30 à 100 ans, est résistant, étanche et facile d’entretien.

Le bon vieux bois profite du vent écolo et revient en force. En plus d’être beau, c’est un bon isolant thermique et phonique qui réagit bien face aux insectes et peut être très durable. Dans le même registre, on trouve la toiture végétale. Il s’agit de recouvrir une surface avec des plantes pour en faire une sorte de pelouse ou de jardin.

Les toits en chaume sont spécifiques de certaines régions. Le fait qu’il existe encore des habitations en toit de chaume prouve son efficacité. Le chaume ne demande que beaucoup d’entretien, mais sinon il est aussi efficace que les autres matériaux de toiture.

 

Les matériaux moins populaires

La tuile en pierre est la première sur la liste. Elle est constituée de pierre naturelle. Son avantage est de ne pas être sensible aux champignons et à la moisissure. Néanmoins, elle est chère, et lourde. Par conséquent, il faut prévoir une deuxième structure pour soutenir les tuiles en pierre, ce qui représente une dépense en sus.

Ensuite vient la tôle ondulée. Bien qu’elle existe sous différentes couleurs et soit très abordable, la tôle ondulée n’est pas pratique. En effet, elle dépasse rarement la vingtaine d’années en matière de durabilité. Par ailleurs, elles ne sont pas de bons isolants.

 

Les matériaux les plus utilisés

Les bardeaux bitumés peuvent revêtir plusieurs styles et s’adapter à toutes les formes de toiture. Il s’agit d’une plaque en fibre de verre semi-rigide, qui est recouvert d’un enrobage bitumé et d’une protection de surface. De ce fait, ils sont résistants à l’eau et au feu.

 La tuile se décline de nos jours en plusieurs constituants. Il y a la traditionnelle tuile en terre cuite, parfaite pour les régions sujettes au gel, mais qui est assez lourde et chère. Puis la tuile en béton, qui est moins chère que celle en terre cuite. Le hic, c’est que même colorée, sa présentation laisse quand même à désirer.

Enfin, l’ardoise qui est une pierre naturelle de couleur foncée. Elle apporte une touche de modernisme à un bâtiment. L’ardoise peut être centenaire et résiste à la mousse et au feu. Son principal avantage par rapport à la tuile c’est que sa couleur ne s’altère pas à cause des rayons UV ou de la pluie car elle est naturelle.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Investir dans l’immobilier à Lyon : une belle opportunité à saisir

Jusqu’à aujourd’hui, les Français affectionnent tout particulièrement les placements immobiliers. En effet, il s’agit de la forme d’investissement la plus sûre aux yeux de bon nombre de particuliers. Seulement, sa rentabilité dépend en grande partie de la ville choisie par l’investisseur. Pour bénéficier d’un rendement locatif satisfaisant, les acquéreurs se tournent alors vers les plus grandes villes de l’Hexagone. À l’instar de Bordeaux ou de Paris, Lyon offre de belles opportunités aux personnes désireuses de réaliser un investissement locatif.

 

Pourquoi investir à Lyon ?

D’autres villes comme Nantes ont longtemps fait de l’ombre à Lyon. Aujourd’hui, la capitale des gaules retrouve sa place parmi les agglomérations les plus prisées par les investisseurs. La métropole lyonnaise a effectivement lancé de grands projets de construction et de réhabilitation au cours de ces dernières années. Depuis l’apparition de nouveaux quartiers comme La Confluence, cette localité attire les personnes de tous les horizons. Ces zones rassemblent des infrastructures modernes qui offrent un cadre de vie agréable. Néanmoins, elles éveillent également l’intérêt des entrepreneurs à la recherche d’un local pour débuter leurs activités.

Bien que la ville Lyon soit déjà touchée par la hausse des prix de l’immobilier, le phénomène est encore peu perceptible. À ce jour, les acheteurs déboursent en moyenne 4000 euros pour chaque mètre carré. En comparaison, un appartement à Paris coûte plus de 10 000 euros par mètre carré. Par conséquent, investir dans l’immobilier à Lyon est relativement accessible. Ce choix offrira davantage de possibilités aux acquéreurs même avec des moyens modestes. Bien entendu, de nombreux points restent à étudier avant de se lancer. D’où l’intérêt de passer par une société spécialisée comme EM-Invest. Ces structures connaissent parfaitement la situation du marché lyonnais. À ce titre, elles livreront de judicieux conseils afin que le futur propriétaire bénéficie d’un bon rendement locatif.

 

Quelques conseils pour réaliser un investissement rentable à Lyon

Comme évoqué précédemment, la rentabilité d’un placement immobilier dépend de plusieurs facteurs. En effet, bien choisir le quartier est capital, mais il faudra également bien réfléchir au type de bien à acquérir. L’acquéreur aura le choix entre des biens destinés à un usage résidentiel et des locaux professionnels. Si la plupart des particuliers s’intéressent principalement à cette première catégorie de bâtiment, il y a lieu de signaler que cette seconde alternative ne manque pas d’attraits. Les acheteurs devront aussi décider s’ils souhaitent se tourner vers des constructions neuves ou porter leur attention à l’immobilier ancien à rénover. Ici encore, ce second choix vaut la peine qu’on s’y intéresse. Il permettra éventuellement de s’implanter dans des quartiers très convoités à moindre coût.

Toujours est-il que l’accompagnement offert par une agence qualifiée sera particulièrement utile. En plus d’aider le principal concerné à dénicher des opportunités, cette structure le guidera dans les différentes formalités à réaliser. Ces établissements portent également assistance aux investisseurs souhaitant bénéficier des dispositions de la loi Pinel. Lyon est aussi concernée par cette initiative du gouvernement. À ce titre, les acquéreurs auront la possibilité de gagner une réduction d’impôt annuel après avoir accompli les démarches requises par l’Administration.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Astuces pour réussir son projet de toiture

toiture couvreur

La toiture est un élément important au niveau d’une maison. Elle assure plusieurs rôles au niveau d’un habitat. À un certain moment, la toiture n’est plus en mesure d’assurer ses fonctions. De ce fait, une rénovation s’impose pour qu’elle puisse remplir de nouveau ses attributions.  Dans cet article, nous allons vous dévoiler les astuces pour que votre projet de rénovation de la toiture soit réussi.

 

Se renseigner auprès des autorités compétentes.

Tout projet relatif à la toiture doit se conformer aux règles d’urbanisme. En effet, ces dernières sont l’ensemble des règles qui régissent le mode de réalisation des travaux, les styles architecturaux des bâtiments ainsi que la relation qui lie le propriétaire et l’artisan en charge des travaux.  Il est à noter que ces règles diffèrent d’une région à une autre. Elles énumèrent dans un document tout ce qui est interdit et ce qui est autorisé au niveau de la région. Il y a par exemple des formes de toiture et de charpente qui sont interdites dans une commune, mais autorisées dans une autre.

De ce fait, avant de commencer les travaux de rénovation de votre toiture, il est primordial de se rendre auprès de la marie ou à la préfecture pour se renseigner sur les restrictions relatives au toit que ce soit sa couleur, sa forme et son type. Vous êtes dans l’obligation de vous soumettre à ces règles. 

 

Mettre la main sur un bon couvreur pour réaliser les travaux

La réalisation de votre projet de rénovation du toit ne peut pas faire par vous-même. En effet, les travaux de toitures sont considérés comme étant une activité très dangereuse du fait qu’elle s’effectue en hauteur. De ce fait, l’intervention d’un professionnel en toiture comme ce couvreur qui se trouve dans le 71 est requise. Vous vous demandez surement comment trouver un bon couvreur qui pourrait garantir la qualité des travaux ? En effet, divers moyens vous permettent de rencontrer un bon artisan spécialisé en toiture. Vous pouvez par exemple demander l’avis de vos proches s’ils ont des couvreurs à vous recommander. Il vous est également possible de rechercher sur internet ou en consultant des annuaires. Lorsque vous vous entretenez avec un couvreur, demandez-lui des références de ces anciennes réalisations.

 

Demander une autorisation auprès de la Marie

En effet, la réalisation des travaux qui engendrent des modifications de l’aspect extérieur d’une maison comme l’installation d’une cheminée, le ravalement de façade, la mise en place d’un panneau solaire, la rénovation d’une toiture, etc. doit toujours être précédée d’une demande d’autorisation qui est à déposer auprès de la mairie. Dans votre demande seront joints tous les documents qui détailleront de façon précise votre projet de rénovation de la toiture. Une fois celle-ci parvenue à la mairie, le responsable vérifiera si votre projet est conforme au plan local d’urbanisme de votre région.  En cas de non-conformité, votre demande sera rejetée. Vous devez ainsi réviser votre projet et respecter toutes les normes contenues dans le Plan Local d’Urbanisme. Il est à noter que vos travaux ne peuvent pas débuter sans avoir obtenu une autorisation sous peine de pénalité et de suspension de travaux.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Quel est le matériau idéal pour l’isolation thermique d’une maison ?

isolation thermique

Dès qu’il existe une différence de température entre deux milieux (extérieur et intérieur), un échange de chaleur s’y produit et d’autant plus que l’écart de température est important. Lorsque l’isolement d’une habitation est mauvais, les parois sont atteintes par la chaleur et cette dernière s’échappe par convection et rayonnement. De ce fait, un isolant thermique est nécessaire. Par définition c’est un matériau qui permet d’empêcher le froid ou la chaleur de s’échapper d’une enceinte close. Il permet toutefois de minimiser la consommation d’énergie utile à maintenir la température requise.

 

Comment savoir si un isolant est efficace ?

Il est essentiel d’estimer la qualité thermique d’un isolant en tenant compte des paramètres suivants :

  • la conductivité thermique
  • la résistance thermique
  • la transmission calorifique
  • la résistance à la diffusion de vapeur d’eau
  • le déphasage thermique des isolants 
  • la bonne mise en œuvre de l’isolation et de l’étanchéité à l’air.

Isoler une habitation a toutefois pour but d’avoir plus de confort. Elle permet de diminuer la sensation de froid. En plus elle empêche la diminution du refroidissement rapide des locaux. Aussi elle permet d’éviter la surchauffe des locaux en été et de diminuer de la circulation de l’air.

Quelques techniques différentes utilisées pour l’isolation thermique

L’isolation thermique par l’intérieur est une technique utilisée pour renforcer la performance énergétique des murs, de la toiture [isolation des combles perdus ou des combles habitables] et des planchers. Elle se fait par la pose de plaques d’isolant sur la zone à isoler. L’isolant peut être de la laine minérale, en laines végétales, et/ou de films plastiques ou de plusieurs couches de feuilles d’aluminium. Elle est facile à mettre en œuvre, et est moins onéreuse. L‘isolation thermique par l’extérieur convient pour isoler les toits, les combles et les murs. Il s’agit d’une solution coûteuse, elle est peut-être mise en œuvre lors de la procédure à la réfection de la toiture ou à un ravalement de façade. Elle présente l’avantage d’envelopper le bâtiment en évitant ainsi les ponts thermiques. La pose de l’isolant se fait par collage ou par fixation mécanique par profilés ou encore en pose collée-chevillée. Les matériaux utiles sont la laine de verre et la laine de roche. Afin de satisfaire le besoin de chacun dans sa maison sans avoir froid ou chaud, on doit faire appel à un spécialiste du métier.

Pourquoi opter pour un professionnel ?

Cet artisan couvreur dans l’Allier est un professionnel du bâtiment formé et qualifié pour créer ou rénover une couverture en employant tous les matériaux de revêtement de toiture. La fonction première est d’assurer l’étanchéité du bâtiment. A partir d’un plan, il prépare la surface à couvrir. Il fixe sur la charpente les bardeaux ou pièces de bois étroites et plates. Il y dispose le matériau de couverture : tuiles de terre cuite ou de béton, ardoises, aluminium, zinc, verre. Il calcule la position des tuiles l’une sur l’autre en fonction de la pente du toit. Il utilise des crampons, des crochets ou des clous pour fixer la couverture. Il scelle les matériaux, a recours à la soudure pour les métaux et effectue des raccords à l’aide de plâtre, ciment, chaux et sable. Il assure également la pose de gouttières, de lucarnes et des raccords de cheminée. Tout cela, bien sûr, après avoir posé des échafaudages et le dispositif de sécurité qui les accompagne.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Les bonnes raisons de nettoyer régulièrement sa toiture

Il est important de préserver l’esthétique de la toiture pour qu’elle soit toujours agréable à regarder. Pour cela, un entretien rigoureux et régulier s’impose. Il s’agit malheureusement d’une tâche particulièrement complexe, raison pour laquelle il vaut mieux faire appel à un professionnel qualifié pour se simplifier la vie.

 

La durée de vie de la toiture sera allongée

Il n’y a rien de plus agréable que de voir une toiture en parfait état. Si elle est mal entretenue, des mousses, des champignons ou des débris de végétaux viendront s’y installer, et l’aspect visuel de l’habitation ne sera pas beau à regarder. Et le pire, c’est que la toiture deviendra de moins en moins étanche. Par conséquent, les fuites d’eau de pluie apparaîtront et s’intensifieront raison pour laquelle il faudrait agir pour sauver sa toiture. La meilleure solution consiste à faire appel à une entreprise de nettoyage de toiture à Blain, par exemple. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux se tourner vers un prestataire qualifié et expérimenté.

Une société spécialisée dans le nettoyage de toiture propose toujours différentes prestations d’entretien. Il y a, par exemple, le démoussage qui consiste à appliquer un traitement hydrofuge sur le toit. Il s’avère efficace pour prolonger l’espérance de vie de sa toiture. Bien sûr, il est indispensable de remplacer les tuiles cassées ou endommagées pour réduire les risques d’infiltration d’eau. C’est seulement après cela que le produit hydrofuge peut être appliqué. Il ne faut pas oublier d’installer un système de récupération d’eau de pluie sur les gouttières. Si elles sont obstruées, un professionnel en nettoyage de toiture peut régler le problème. Il dispose de tout l’équipement nécessaire pour mener à bien son travail.

 

Le confort de vie des occupants sera amélioré

Afin de garantir une protection optimale de son habitation contre l’humidité, il convient d’entretenir régulièrement sa toiture. De plus, cela permet de la rendre plus durable et agréable à regarder. L’accumulation de saletés, de neige et d’eau de pluie au niveau du toit dégrade la qualité de vie des occupants. Ils ne pourront pas supporter le froid glacial de l’hiver. Une toiture en mauvais état laisse pénétrer facilement le vent dans le logement. Si elle est bien entretenue, les propriétés isolantes thermiques seront conservées. Les propriétaires pourront ainsi profiter d’un confort de vie élevé en toute saison. Bien évidemment, les factures de chauffage du foyer seront allégées.

Inutile de rappeler que les fuites d’eau par la toiture peuvent détruire certains meubles de la maison. Si le taux d’humidité devient important, les moisissures y apparaîtront. Elles peuvent d’ailleurs infester la toiture. Bien entendu, il est possible de s’en débarrasser grâce à un entretien complet. Il faut noter que le nettoyage régulier du toitreste la meilleuresolution pour prévenir la formation de moisissure. Pour éviter les accidents et les chutes, mieux vaut confier la tâche à une équipe de professionnels qualifiés. Il faut retenir que l’application d’un produit hydrofuge est une opération délicate et parfois dangereuse. Il en va de même pour le nettoyage ou le changement des tuiles. Il est conseillé de demander différents devis afin de trouver une solution adaptée à son budget. À noter que certains prestataires proposent des devis gratuits à leurs clients.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email