Pourquoi faire ramoner sa cheminée?

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

Avoir une cheminée est une chose, savoir en prendre soin en est une autre. En effet, comme n’importe quel autre élément de la maison, elle requiert aussi des opérations d’entretien de temps en temps et le ramonage en est une. Elle concerne particulièrement les conduits de fumée. Elle peut être réalisée sur tous les matériels disposant de cheminée dont la chaudière, le poêle à granulés ou à bois, l’appareil de chauffage à gaz, au fioul, au charbon, etc. Elle ne peut pas être faite n’importe comment. Voici ce qu’il faut savoir.

Pourquoi faire un ramonage ?

Le ramonage est une action nettoyante. Il permet d’éliminer les déchets et les suies qui s’entassent au niveau du conduit de la cheminée. Cette opération permet aussi d’éviter de ne pas encombrer et boucher les conduits.

Dans un premier temps, le ramonage permet d’optimiser le fonctionnement de l’équipement. Quand les parois sont nettoyées, il n’y a pas de risque qu’elles soient bouchées. Elles peuvent donc mieux absorber les fumées. En matière de confort, c’est important.

Dans un second temps, le ramonage a aussi pour but d’optimiser la sécurité, la santé et le bien-être des occupants du lieu. En effet, l’âtre non ramoné peut engendrer un gaz nocif qui est le monoxyde de carbone mais il peut aussi provoquer d’incendie.

Quand faire ramoner sa cheminée ?

Il faut se lier à la loi pour savoir quand faire ramoner sa cheminée. En effet selon l’article 31 régit par le Règlement sanitaire départemental type ou RSDT, chaque foyer doit faire au moins deux opérations de ramonage tous les ans. Les propriétaires sont aussi invités à se renseigner auprès de la Mairie pour connaitre toutes les règles concernant l’usage d’une cheminée. Il faut noter qu’un manquement aux normes et réglementations pourrait conduire à des amendes. En cas de sinistre, l’oubli de ramonage pourrait être considéré comme une faute causée par le souscripteur et donc non couverte par l’assurance. Le ramonage est donc important pour éviter les litiges avec sa société d’assurance.

Qui peut faire le ramonage ?

Certes, avec une bonne base en matière de bricolage et bien maitrisant les équipements permettant de faire l’opération, tout le monde peut faire le ramonage de la cheminée. Cependant, l’obtention d’un certificat de ramonage est souvent exigée par les assurances. Il faut alors faire appel à un professionnel. Selon le décret du 02 avril 1996, il doit s’agir d’un expert ayant une qualification et qui est titulaire d’un diplôme spécifique (CAP, BEP ou diplôme d’équivalence). Si le soit disant professionnel n’en dispose pas, non seulement son intervention n’est pas validée par aucun assureur mais il peut aussi encourir jusqu’à 7 500 euros d’amende.

Pour ramoner une cheminée, le ramoneur doit se servir des outils adéquats dont les longs balais-brosses ou une raclette. Il peut s’occuper d’une cheminée traditionnelle mais aussi des cheminées des appareils de chauffage divers. Il a aussi la capacité de prendre en main les extracteurs d’air et les VMC.  

Pour sa sécurité, il doit porter des équipements de protection dont des gants, un masque, une combinaison et des chaussures de sécurité. Ils lui permettent de se protéger des éléments combustibles divers.