Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Quels sont les matériaux utilisés pour une toiture ?

toiture

Une toiture, pour être « performante », doit être faite de plusieurs couches. De l’intérieur vers l’extérieur, les voici : la charpente, l’isolation, l’écran sous toiture, la ventilation avec le vide sous toit obligatoire, la couverture, l’évacuation d’eau et enfin les ouvertures. Tous ces éléments se complètent et l’efficacité de la toiture en tant que protection dépend de la qualité de ces éléments constitutifs. La dernière couche est la couverture. Cette dernière est la plus vulnérable car elle est exposée directement aux éléments extérieurs. Les matériaux qui la composent doivent être choisis avec soin, selon l’ensemble de la structure du toit, selon le budget, et selon le style que l’on veut donner à la maison.

 

Les matériaux de la nouvelle génération

Les matériaux qui seront mentionnés ici nécessitent l’intervention d’un professionnel en toiture comme ce couvreur dans le 93 pour la pose et l’entretien, car chaque matériau a sa spécificité. Le zinc est un métal très apprécié pour les toitures. Il est possible de donner à la feuille ou à la bobine de zinc toutes les formes, à condition de faire appel à un professionnel. Il dure de 30 à 100 ans, est résistant, étanche et facile d’entretien.

Le bon vieux bois profite du vent écolo et revient en force. En plus d’être beau, c’est un bon isolant thermique et phonique qui réagit bien face aux insectes et peut être très durable. Dans le même registre, on trouve la toiture végétale. Il s’agit de recouvrir une surface avec des plantes pour en faire une sorte de pelouse ou de jardin.

Les toits en chaume sont spécifiques de certaines régions. Le fait qu’il existe encore des habitations en toit de chaume prouve son efficacité. Le chaume ne demande que beaucoup d’entretien, mais sinon il est aussi efficace que les autres matériaux de toiture.

 

Les matériaux moins populaires

La tuile en pierre est la première sur la liste. Elle est constituée de pierre naturelle. Son avantage est de ne pas être sensible aux champignons et à la moisissure. Néanmoins, elle est chère, et lourde. Par conséquent, il faut prévoir une deuxième structure pour soutenir les tuiles en pierre, ce qui représente une dépense en sus.

Ensuite vient la tôle ondulée. Bien qu’elle existe sous différentes couleurs et soit très abordable, la tôle ondulée n’est pas pratique. En effet, elle dépasse rarement la vingtaine d’années en matière de durabilité. Par ailleurs, elles ne sont pas de bons isolants.

 

Les matériaux les plus utilisés

Les bardeaux bitumés peuvent revêtir plusieurs styles et s’adapter à toutes les formes de toiture. Il s’agit d’une plaque en fibre de verre semi-rigide, qui est recouvert d’un enrobage bitumé et d’une protection de surface. De ce fait, ils sont résistants à l’eau et au feu.

 La tuile se décline de nos jours en plusieurs constituants. Il y a la traditionnelle tuile en terre cuite, parfaite pour les régions sujettes au gel, mais qui est assez lourde et chère. Puis la tuile en béton, qui est moins chère que celle en terre cuite. Le hic, c’est que même colorée, sa présentation laisse quand même à désirer.

Enfin, l’ardoise qui est une pierre naturelle de couleur foncée. Elle apporte une touche de modernisme à un bâtiment. L’ardoise peut être centenaire et résiste à la mousse et au feu. Son principal avantage par rapport à la tuile c’est que sa couleur ne s’altère pas à cause des rayons UV ou de la pluie car elle est naturelle.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email