Le portail d'informations des professionnels du Bâtiment

Quelles solutions contre l’humidité de votre toiture plate ?

Les toitures plates ont effectivement de nombreux avantages, toutefois le fait qu’elles soient imperméables à l’évaporation représente un certain inconvénient. En effet, comme le séchage vers l’extérieur devient impossible, la question de la gestion de l’humidité reste capitale. Contrairement aux structures en pente qui permettent au vapeur d’être diffusée vers la partie externe de votre charpente. Pour vous éviter ce genre de souci, l’aide d’un spécialiste tel qu’un couvreur confirmé vous donnera l’opportunité de mettre en place les dispositifs adéquats. Il vous expliquera alors le fonctionnement d’une architecture compacte et les règles à suivre pour réussir votre rénovation.

 

Quels sont les principes de fonctionnement pour pallier au problème d’humidité ?

Lorsque vous optez pour une toiture plate, auparavant vous aviez le choix entre 3 types de technique : froide, chaude ou inversée. Mais force est de constater que ces variantes offrent peu d’efficacité en matière d’isolation thermique. C’est la raison pour laquelle qu’un professionnel vous conseillera plutôt la version compacte, qui est dotée d’un dispositif permettant de bénéficier d’une meilleure gestion de l’humidité. Pour ce faire, les différentes membranes sont comblées avec de l’isolant, de manière à ce qu’aucune évaporation ne puisse s’infiltrer à travers. En effet, votre entrepreneur placera pardessus le plancher de votre armature le frein vapeur hygrovariable avec une structure portante en bois et d’un platelage. Ainsi, en hiver comme en été, aucun courant de convection ne permettra la migration des vapeurs d’eau dans les ossatures de votre plafond. Autrement, grâce à une complète étanchéification de l‘ensemble avant l’installation de la couche d’isolation de l’intérieur, il n’y a aucun risque que les intempéries apportent de l’humidification à votre revêtement. Cette installation gardera votre construction au sec et préservera l’architecture des dégâts tels que la moisissure.

Toutefois, il existe un certain nombre de règles à respecter, afin d’assurer la régulation hygrométrique de votre couverture.

 

Quelles sont les règles à respecter pour réussir l’installation d’une toiture compacte ?

Il est important de veiller à certaines règles techniques afin de garantir la capacité d’assèchement de votre toiture compacte. Pour ce faire, votre couvreur ne manquera pas de sélectionner une plaque d’étanchéité de couleur sombre en vue d’obtenir des rayonnements. De la même manière, l’isolant devrait avoir un taux d’absorption assez élevé tout en étant ouvert à la vapeur. En effet, le cas échéant vous ne pourrez choisir un frein vapeur hygrovariable. Concernant le choix des matières toujours, un couvreur professionnel vous déconseillera d’investir dans des revêtements en bois aggloméré. Il prendra soin également de retenir des matériaux en bois ou dérivé n’ayant pas un taux d’humidité supérieur à 18 %. Lors de la pose des membranes, il veillera à les relier soigneusement aux cloisons étanches, ce qui permettra d’éliminer les convections d’air dans votre maison. Par la suite, avant de parachever les finitions, l’expert tâchera de vérifier qu’il n’y a aucune fuite en effectuant un test de pression. Dans l’affirmatif, il opérera les corrections requises pour que la qualité de ces installations soit correctement finalisée. Autrement, il est crucial que votre couverture puisse bénéficier d’une grande exposition au soleil.

Pour résumer, ce style d’architecture représente une solution idéale afin d’optimiser la gestion de l’humidité. Mais au vu des connaissances essentielles pour assurer la réussite de cette intervention, l’engagement d’un spécialiste comme comme ce couvreur qui se situe en Charente devrait faire partie de vos principales priorités.

Partagez cette info :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email