Démoussage de toiture : de quoi a-t-on besoin pour réussir cette opération?

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

De toutes les parties de la maison, la toiture demeure la plus exposée aux agressions extérieures. Au fil des années, elle est soumise aux intempéries répétitives, aux variations des saisons, à la pollution atmosphérique et à l’humidité. Ces éléments favorisent l’apparition des mousses, des lichens et d’autres végétaux indésirables sur sa surface. De plus, ils ne sont pas sans conséquence sur l’état de la couverture. Pour préserver le bon état de celle-ci, un entretien régulier devra ainsi être apporté. En effet,  la toiture devra être débarrassée de toutes les saletés la recouvrant tous les ans. C’est ce qu’on entend par « démoussage ». Pour réussir cette opération, de quoi avons-nous besoin ? Découvrez les réponses à cette question dans l’article.

Démousser soi-même sa toiture : de quels outils et produits devra-t-on se munir ?

Comme vous l’aurez compris, le démoussage du toit se matérialise par son nettoyage. L’idéal serait de le réaliser deux fois par an, notamment à la fin de l’automne et au début du printemps. Cependant, un démoussage par an peut suffire pour préserver le bon état de la toiture.

Le démoussage est une opération qui peut être à la portée de tous. Pour le réussir, il faudra avant toutes choses se servir de matériels adéquats. Cependant, si vous désirez bénéficier d’un travail bien fait, nous vous conseillons de faire appel à une entreprise de couverture comme https://www.entreprise-couverture-67.fr/ .

Pour ce qui est des outils et produits dont vous aurez besoin, on peut citer :

Les outils dédiés au nettoyage proprement dit

Il s’agit des matériels qui vous permettront d’éliminer les traces de pollution et les mousses sur le revêtement de votre toit. Pour cela, il vous faudra une brosse dure ou une brosse métallique, un grattoir et votre tuyau d’arrosage. Sachez que le démoussage de la toiture peut également s’opérer avec un nettoyeur à haute pression comme le Karcher. Mais avant d’utiliser un tel appareil, assurez-vous que votre toit soit en bon état.

Les équipements de protection

Rappelons que le démoussage est une activité qui se pratique principalement en hauteur. Pour limiter les risques d’accident, il faut impérativement se munir d’un équipement de protection. Ce dernier se compose entre autres de casques de protection, de harnais et de mousquetons, de chaussures antidérapantes et éventuellement de gants de protection. Pour monter sur le toit, l’utilisation d’un échafaudage est préconisée. Contrairement à une échelle, ce matériel offre plus de stabilité.

Les produits de nettoyage du toit

Pour faciliter le décollement des salissures envahissant la toiture, vous pouvez pulvériser un produit anti-mousse à sa surface. On distingue différentes sortes d’anti-mousse. Pour savoir laquelle est la mieux adaptée aux caractéristiques de votre toit, le mieux serait de demander conseil à un couvreur professionnel.

Par ailleurs, vous aurez besoin d’un traitement hydrofuge que vous appliquerez sur la toiture après l’avoir décrassé. Ce traitement freine le développement des mousses, des lichens et des champignons. Il préserve également la propreté du toit plus longtemps et le rend plus étanche à l’eau. Quant au type d’hydrofuge à utiliser, n’hésitez pas à requérir l’avis d’un spécialiste en travaux de toiture.

Démousser son toit : comment s’y prendre ?

On entame nécessairement les travaux de démoussage par la préparation du chantier. Cette étape se matérialise par l’installation de l’échafaudage et le transport des outils indispensables à l’opération sur le terrain. L’opérateur doit également porter les équipements de protections avant de monter sur le toit.

Vient ensuite la suppression des traces de pollution sur ce dernier. Dans un premier temps, la surface du toit sera humidifiée. Pour ce faire, servez-vous de votre tuyau d’arrosage ou d’un nettoyeur à basse pression. Puis, en vous aidant de la brosse dure, frottez vigoureusement les tuiles pour extraire les saletés. Sachez qu’il n’est pas question de les soulever, il suffit de nettoyer la partie superficielle pour ne pas endommager les joints. Après s’être débarrassé des salissures, on procède au rinçage du toit. Faites ruisseler de l’eau claire à sa surface en suivant le sens de la pente.

Pour clore le démoussage, le traitement hydrofuge sera pulvérisé sur le toit. Néanmoins, assurez-vous qu’il soit bien propre avant d’y procéder. Si ce n’est pas le cas, nettoyez-le à nouveau. Ici encore, nous vous encourageons à laisser le démoussage de votre toiture aux soins d’un couvreur professionnel.

Partagez cette info :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Important

Les informations présentées sur ce site doivent être interprétées avec prudence. Celles-ci sont issues de communiqués de presse, de blogueurs passionnés ou de rédacteurs pour le compte des entreprises qu’elles représentent afin de promouvoir leur produit, service ou entreprise. Seul l’avis ou le conseil d’un professionnel habilité vous éclairera sur votre situation personnelle.

Catégories