Comment procède-t-on à la rénovation d’une pelouse?

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

Avec le temps, la pelouse de notre jardin peut subir des dommages. Des trous se forment et certaines parties se dégarnissent. Pour qu’elle retrouve sa beauté d’antan, la rénovation de la pelouse s’impose. Nous allons justement voir comment se déroule ce procédé en évoquant les étapes qui le composent. Découvrez !

Étape 1 : la tonte de la pelouse

Le début du printemps et le début de l’automne sont les périodes propices pour rénover une pelouse. Dans les deux cas, la première chose à faire c’est de tondre le gazon. La tonte doit être assez courte de manière à ce que la hauteur des herbes fasse 3 cm. En procédant ainsi, nous parvenons à éliminer une bonne partie des mauvaises herbes. Toutefois, les lames de la tondeuse doivent être bien affûtées.

Étape 2 : L’enlèvement des adventices

La tonte ne suffit pas pour éliminer les mauvaises herbes. En effet, seule la partie superficielle de ces dernières sera élimée. Après la tonte, leurs souches resteront quand même en terre. Pour éviter qu’elles ne repartent de plus belle, l’idéal est de procéder au désherbage manuel du jardin, et ce même si l’opération prend du temps. C’est là un moyen d’éradiquer les adventices une bonne fois pour toutes. Comme il s’agit d’un long et fastidieux procédé, il est préférable de laisser sa réalisation au soin d’un jardinier. Nombreux sont ceux qui utilisent les produits désherbants en vente sur le marché. Malgré leur efficacité, c’est une solution qui n’est pas durable.

Étape 3 : la scarification de la pelouse

Elle permet d’aérer le sol. La scarification consiste en effet à retirer la couche de feutre ou de mousse qui asphyxie le gazon. Elle est réalisée mise en œuvre au moyen d’un scarificateur. Cet appareil sera paramétré pour que ses lames pénètrent dans le sol à une profondeur de 3 à 4 mm. Si elles s’enfoncent trop, elles peuvent arracher les racines de la pelouse.

Attention ! La pelouse ne doit être ni trop humide ni trop sèche au moment de sa scarification. Il est conseillé de l’arroser la veille de l’intervention. En outre, il faudra traiter l’intégralité de la surface de la pelouse. Quant aux déchets verts issus de la scarification, il faudra les ramasser avant d’entamer la prochaine étape.

Étape 4 : le regarnissage de la pelouse

Du gazon sera semé sur les parties dénudées pour les regarnir. Sachez qu’il y a un gazon spécifique qu’on utilise à cet effet. En l’occurrence, il s’agit du gazon étiqueté « Label rouge », car la qualité des graminées est meilleure. En effet, la qualité des pelouses « premier prix » laisse souvent à désirer. Néanmoins, si vous ne savez pas vers quel type de semence vous diriger, il est fortement recommandé de faire appel à un artisan jardinier comme sur ce site. Vous pouvez également lui confier la rénovation de votre pelouse.

Par ailleurs, l’usage d’un épandeur est préconisé pour répartir la semence de façon uniforme sur la surface à regarnir. Les passages doivent de ce fait être croisés. Après le réensemencement, on étale une couche de terreau « spécial gazon » sur la totalité de la pelouse. Pour cela, vous aurez besoin d’un râteau pour gratter le sol.

Étape 5 : le passage du rouleau à gazon

Il importe de passer le rouleur à gazon sur la surface que l’on vient de regarnir pour que la terre devienne compacte. Ce qui va d’ailleurs stimuler l’enracinement du gazon. Cette opération favorise également le développement de nouvelles herbes, car elle permet à la semence d’entrer en contact avec la terre. Toutefois, il faut éviter de trop la tasser.

Étape 6 : L’arrosage du gazon   

Pour poursuivre, il faudra arroser abondamment la pelouse. À ce titre, on comptera 3 à 5 litres d’eau par m². Dès que la pelouse sera mise en place, son arrosage se fera à intervalle régulier. Si le temps vous manque pour effectuer cette tâche, envisagez l’installation d’un système d’arrosage automatique. En plus d’éviter le gaspillage d’eau, ce système fournira à votre gazon la quantité d’eau dont elle a besoin.

Étape 7 : la fertilisation du gazon

Pour favoriser l’épanouissement des herbacées, il est nécessaire de leur donner un supplément de nutriment. Pour cela, on procède à la fertilisation de la pelouse grâce à un engrais « spécial gazon ». Après le réensemencement, il est conseillé de renouveler cette opération jusqu’à trois fois. L’idéal est d’utiliser un engrais à libération lente. La pelouse puisera alors les nutriments en fonction de ses besoins.