Travaux de maçonnerie : lumière sur les spécificités des murs de refend

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

La maçonnerie implique la mise en œuvre de travaux de diverses natures. La construction des murs en fait partie. On distingue toutefois différents types de murs. Mais dans cet article, nous allons particulièrement nous intéresser aux murs de refend. De quoi s’agit-il ? Quelles sont leurs spécificités ? Les réponses à ces problématiques seront traitées dans les paragraphes suivants.

Murs de refend : de quoi s’agit-il exactement?

Un mur de refend est avant tout un mur porteur. À la différence de la façade, il se situe à l’intérieur de l’habitation. Il ne s’agit pas de cloison comme il s’agit d’élément structurel qui contribue à la stabilité et à la solidité de la construction. En fonction de son emplacement, un mur de refend peut être transversal ou longitudinal.

Dans le premier cas, il assure un rôle de raideur. Autrement dit, un mur de refend transversal renforce la structure. Il sert d’appui aux murs de façade et soutient les charges exercées par les étages supérieurs de la bâtisse. Il est en outre construit dans la largeur de cette dernière. 

En ce qui concerne le mur de refend longitudinal, il est édifié dans la longueur de l’habitation. Il forme le contreventement et permet d’équilibrer le plancher. En plus de soutenir les étages supérieurs, ce mur sert également à délimiter les espaces dans la maison.

Dans tous les cas, la construction d’un mur de refend nécessite l’intervention d’un professionnel comme ce maçon à Toulouse.

Comment garantir la solidité d’un mur de refend ?

Il n’est pas aisé de construire un mur porteur séparatif intérieur. Il faudra en effet observer certaines normes. Pour commencer, la création des semelles de fondations sous la dalle est indispensable au moment d’élever du refend. Il faut veiller à ce que le mur soit parfaitement vertical pour assurer son appui sur les fondations. La stabilité de l’ensemble de la structure en dépend.

En outre, il faut renforcer et consolider les parois. Cela se fait par le biais d’un chaînage qui peut être vertical ou horizontal. À côté de cela, le traitement des ponts thermiques qui apparaissent au niveau des jonctions refend/façade est primordial. Une isolation défaillante est en effet à l’origine de pertes considérables de chaleur et d’énergies. Pour les éviter, l’utilisation de rupteurs de pont thermique est vivement recommandée. 

Afin d’obtenir un mur de refend solide et résistant, il est plus judicieux de laisser son édification à un maçon professionnel.

Peut-on envisager la modification d’un mur de refend ?

En tant qu’élément structurel de la maison, la création ou la construction d’un mur de refend devra être confiée à un spécialiste en travaux de maçonnerie. En ce qui concerne sa suppression et ses modifications, elles sont soumises à des règlementations strictes. Dans le cas où le mur de refend est mitoyen ou s’il s’agit d’un immeuble en copropriété, on ne peut en aucun cas procéder à l’abattage de ce mur porteur sans une autorisation préalable.

Avant d’entamer la moindre chose, il faudra en effet déposer une déclaration préalable des travaux auprès de la mairie. En outre, il sera nécessaire d’obtenir l’aval du syndic de copropriété. Sachez que l’abattage d’un mur de refend se fait selon les normes de la construction. Pour ne pas ébranler la solidité de votre construction et éviter éventuellement son effondrement, il est vivement conseillé de le confier à un maçon professionnel.