Ramonage d’une chaudière à gaz : l’essentiel à retenir sur ce procédé

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

Au même titre que les équipements électriques et la cheminée traditionnelle, il est primordial d’entretenir une chaudière à gaz. Pour garantir la sécurité de la maison et de son habitant, son ramonage est incontournable. Cette opération est également effectuée pour des raisons sanitaires. D’ailleurs, les travaux sont exigés par les règlementations en vigueur. Leur exécution incombe aux propriétaires et locataires d’immeuble. Dans cet article, nous allons partager les points à retenir sur le ramonage d’une chaudière à gaz.

Ramonage de chaudière à gaz : quand devient-elle obligatoire ?

L’entretien des chaudières à gaz est obligatoire depuis 2009. Il doit être opéré tous les ans. Tous les équipements de chauffage devront en effet être entretenus, sauf les mini chaudières dont la puissance n’excède pas 4 kilowatts.

Une chaudière à gaz devra être ramonée une fois par an. En plus du ramonage, il faudra contrôler cet équipement. À cet effet, on vérifiera l’état des brûlures et on calculera le taux de monoxyde de carbone produit par cet appareil de chauffage. Il faudra aussi nettoyer les conduits d’évacuations.

Toutefois, il faut se référer aux règlementations en vigueur au niveau local (arrêté municipal et départemental) pour connaitre la fréquence des travaux d’entretien. Celles-ci peuvent exiger un ramonage plus fréquent. Dans la majorité des cas, les règles locales exigent deux ramonages par an. Un premier ramonage est à prévoir au cours de la période de chauffe. Un second sera effectué en dehors de cette dernière. Dans les deux cas, il est conseillé de faire appel à cet artisan ramoneur à Strasbourg.

Pour quelles raisons procéder au ramonage de sa chaudière à gaz ?

Le ramonage a pour but de retirer les résidus de suies et de goudrons dans le conduit de la chaudière à gaz. Ils sont éliminés afin de permettre l’évacuation des fumées et éviter éventuellement un incendie. De surcroit, le ramonage d’une chaudière à gaz est avantageux sur différents points.

D’une part, c’est un moyen d’optimiser le tirage de la chaudière à gaz. Lorsque le conduit est trop encrassé, la chaudière devient énergivore. Elle gaspille également du gaz naturel. Un mauvais tirage réduira de plus la durée de vie de cet appareil de chauffage.

D’autre part, le ramonage est réalisé pour des raisons de sécurité. Il prévient les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. En omettant l’entretien du conduit de la cheminée, on expose l’habitation à un risque d’incendie. Le feu peut en effet se propager rapidement et toucher le voisinage en cas d’incident. Si ce dernier a été le fait du manque d’entretien de la chaudière, aucune réparation des dégâts ne sera octroyée par les assureurs.

Afin que le ramonage de la chaudière se fasse dans les normes, il est conseillé d’engager un ramoneur agréé pour sa réalisation.

Ramonage d’une chaudière à gaz : à quel prix s’attendre ?

L’intervention d’un ramoneur certifié est requise pour le ramonage d’une chaudière à gaz. À l’issu des travaux, il délivrera d’ailleurs un certificat de ramonage. Ce document devra être présenté à l’assureur en cas de sinistre. Il témoigne du bon entretien de l’équipement de chauffage et prouve que l’incendie ne résulte pas de son mauvais état. L’intégralité des dégâts sera ainsi couverte par l’assurance.

Toutefois, il faut savoir que les ramoneurs appliquent des tarifs différents pour cette prestation. Pour connaitre le coût de vos travaux, n’hésitez donc pas à formuler une demande devis auprès d’un expert. À titre indicatif, le prix moyen de l’entretien d’une chaudière à gaz oscille entre 50 € et 100 €. Ce tarif inclut le ramonage du conduit et le remplacement de pièces défectueuses. Toutefois, le professionnel va tenir compte des spécificités de l’équipement, du type de problèmes à résoudre et de la durée de l’intervention pour fixer sa rémunération.