Les bons gestes pour réussir la peinture d’un mur poreux

Boostez votre visibilité

Vous souhaitez communiquer sur Info Bâtiment et améliorer votre référencement naturel ? 

Grâce à quelques coups de peinture, on peut redonner une nouvelle jeunesse aux murs de notre maison. Toutefois, la peinture n’assure pas uniquement un rôle esthétique. Elle protège également les supports contre les infiltrations d’eau et les intempéries. Pour qu’elle puisse assurer pleinement son rôle, il est primordial de réussir sa pose. Dans cet article, nous allons justement nous intéresser à l’application d’une peinture sur un mur poreux. Découvrez les bons gestes à adopter pour réussir les travaux.

Quel type de peinture peut-on utiliser pour peindre un mur poreux ?

Pour commencer, il est à noter que les travaux de peinture de maison font l’objet d’une règlementation stricte. C’est surtout le cas lorsqu’ils affectent directement l’extérieur de la bâtisse. Selon les cas, ils devront être précédés d’une déclaration préalable des travaux ou d’une demande de permis de construire.

En outre, le choix de la peinture à utiliser est crucial lorsqu’il s’agit de peindre un support poreux. L’idéal est de se servir d’une peinture qui a un excellent pouvoir couvrant, c’est-à-dire une peinture capable de camoufler les aspérités du support. Pour les murs en parpaing par exemple, l’utilisation d’une peinture d’impression opacifiante est vivement recommandée.

Dans tous les cas, nous vous encourageons à solliciter les conseils d’un spécialiste d’une entreprise de peinture de maison pour le choix de vos matériaux. Vous devez en effet tenir compte de la résistance, de sa qualité, de son prix et de l’environnement de votre habitation au moment de choisir votre peinture. Selon les cas, vous pourrez opter pour de la peinture acrylique, de la peinture siloxane ou de la peinture Pliolite. Vous avez également la possibilité d’obtenir les astuces, les conseils et les recommandations produit d’influenceurs spécialistes de la peinture.

Peindre un mur poreux : quelle est la technique à adopter ?

Outre le choix des matériaux, le rendu final va grandement dépendre de la technique utilisée pour peindre le mur. Lorsqu’elle est appliquée sur un support poreux, la peinture a en effet tendance à laisser des traces. Ceci est lié au fait que certaines zones sont plus absorbantes que d’autres. Pour obtenir un bon résultat, voici donc quelques conseils.

Préparez soigneusement le support à peindre

La durabilité de la peinture dépend de cette étape. Les travaux préparatoires se matérialisent en général par la réparation des petites imperfections du support. Concrètement, il s’agit de le nettoyer, de le dépoussiérer et de colmater les fissures. Dans la mesure où le mur présente des signes importants de dégradation, il est primordial d’envisager sa réfection. Pour l’ensemble de ces tâches, il est conseillé de faire appel à une équipe de professionnel expérimenté comme cette entreprise spécialisée en peinture de maison en Tarn et Garonne.

Appliquez une sous-couche de peinture

Lorsqu’on peint un support poreux, il est impératif d’appliquer au préalable une sous-couche de peinture ou un primaire d’accrochage. Ce matériau permet en effet d’obtenir des couches de peinture uniformes et homogènes. En outre, il permet de corriger les petites aspérités comme les microfissures et les pores.

Appliquez minutieusement la peinture 

L’application de la peintre sur les murs se fait en deux couches. Entre ces dernières, il faudra respecter un temps de séchage de 24 heures. La peinture doit toujours être appliquée en partant du haut vers le bas. Procéder ainsi permet d’éviter les coulures. Par ailleurs, les coins et les rebords doivent être bien recouverts de peinture pour un meilleur résultat.